International › APA

Côte d’Ivoire : réfection de la route côtière « au plus tard en juin » (ministre)

Le gouvernement a engagé la réhabilitation de la voie côtière pour faciliter les dessertes d’Abidjan vers San-Pedro (Sud-ouest), une cité balnéaire du pays, devant abriter des matchs de la CAN 2023.En tête d’une forte délégation, le ministre de l’Equipement et de l’entretien routier, Amedé Koffi Kouakou, s’est imprégné ce jeudi 12 janvier 2023, de l’état d’avancement des travaux de renforcement de la route côtière longue de 353,5 Km.

La réfection de la route côtière devrait permettre de rallier, en un temps record, le trajet entre Abidjan, la capitale économique ivoirienne, et la ville de San-Pedro, abritant le deuxième port du pays et, par ailleurs, le premier port mondial d’exportation de cacao.

Lancée en septembre 2021 par le Premier ministre Patrick Achi, ces travaux ont été répartis en trois lots et attribués à trois entreprises. Il s’agit du tronçon Songon-Dabou-Grand-Lahou (93 Km) ; l’axe Grand-Lahou-Fresco (80 Km) et le tronçon Fresco-Sassandra-San Pedro-Grand-Béréby (180,5 Km).

En outre, les localités traversées bénéficieront d’un linéaire de voirie de 72 Km, dont 25 Km dans la ville de San-Pedro. Le coût du projet est de 308 milliards FCFA, a fait savoir le ministre de l’Equipement et de l’entretien routier.

A l’issue de cette visite, le ministre Amédé Kouakou n’a pas caché son optimisme pour la livraison de ce chantier au mois de juin 2023, tout en rassurant que si les entreprises chargées des travaux respectent les calendriers, les objectifs pourront être atteints.

Axe principal route côtière 

« Globalement, en allant du carrefour Jacqueville à San-Pédro, si on prend le chantier dans son ensemble, y compris les voiries à faire dans les villes, nous avons un avancement global d’environ 50% », a-t-il dit.

La route côtière qui relie les deux ports du pays était dégradée depuis des années rendant difficile, considérablement, le transport des personnes et le commerce. Selon le ministre Amédé Kouakou, sur l’axe principal, la voirie à réhabiliter, « nous sommes globalement à un avancement de 71% et je pense que c’est acceptable ».

« Nous pensons qu’au plus tard en juin, si les entreprises respectent les calendriers, ces travaux seront terminés. Il ne reste que quelques travaux de voirie à Grand -Lahou, à Fresco, à Sassandra », a affirmé le ministre.

Il s’est félicité de ce que « les travaux avancent bien », faisant observer que les couches de bitume posées ont « des épaisseurs extrêmement importantes », avant d’ajouter que « cette route a été bien dimensionnée et bien réalisée ».


Le ministre Amedé Kouakou a révélé que sur le tronçon Carrefour Jacqueville -Grand-Lahou, une avancée globale est enregistrée autour de 50%, soulignant que « les travaux avancent bien, mais je pense qu’il reste les dernières couches à mettre ».

Des retards dans les travaux 

Du carrefour Grand-Lahou jusqu’à Fresco, le ministre a reconnu des retards dans les travaux. « C’est là que nous avons énormément de problèmes, parce que les travaux avancent certes, mais nous avons beaucoup de points d’attention ».

Pour ce faire, « nous avons demandé à l’entreprise d’aller beaucoup plus vite. Parce que sur près d’une trentaine de kilomètres, on n’a pas encore de goudron. C’est en principe 18 cm de goudron. Mais là, ils n’ont encore rien mis », a-t-il poursuivi.

Cependant, sur le tronçon Fresco-Sassandra-San Pédro, « les travaux avancent relativement bien. Il y a quelques défauts techniques que nous avons constaté et demandé à l’entreprise de les corriger », a relevé M. Amedé Koffi Kouakou.

Avant la visite des travaux de la côtière, le ministre s’est imprégné de l’avancement des travaux de dédoublement de la sortie Ouest d’Abidjan (Gesco-carrefour Jacqueville). A ce niveau, le ministre a déclaré « d’Abidjan jusqu’au carrefour de Jacqueville, qui est une autoroute de 2×2 voies, sur ce chantier, c’est un taux d’avancement de 71% ».

Il a fait remarquer que « normalement on devait finir fin janvier, mais on a quelques problèmes de déplacement de réseaux. Tant qu’on n’a pas déplacé les canalisations, l’entreprise ne peut faire les travaux ».

« Nous sommes plus que reconnaissant au chef de l’État pour ces travaux qui permettent le désenclavement de notre zone. Pour nous les transporteurs, c’est du pain béni », a déclaré Isaac Charles, responsable syndical de transport à Fresco.

La Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN 2023) devrait se tenir en 2024, dans un an quasiment. Selon le protocole de la Confédération africaine de football (CAF), les infrastructures en lien avec le championnat devraient être livrées par le pays hôte six mois avant l’organisation de la compétition.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut