International › APA

Côte d’Ivoire/Transport express: une loi «en cours d’exécution» contre la concurrence déloyale

Une loi adoptée en 2013 est en «cours d’exécution» pour réguler et lutter contre la concurrence déloyale dans le secteur du transport express (transport de colis et de courrier) en Côte d’Ivoire où exercent une multitude d’opérateurs informels.L’information a été donnée samedi à Abidjan par Serge Gnandji, le directeur général de DHL Côte d’Ivoire, une succursale d’un groupe international (DHL) spécialisé dans le transport et la logistique (livraison, suivi de colis et courriers). 

« Une loi qui a été prise depuis décembre 2013 est en cours d’exécution. Nous sommes en train de travailler avec l’autorité de régulation pour s’assurer d’une bonne mise en application de cette loi et surtout s’assurer que le consommateur puisse avoir le meilleur service possible », a déclaré M. Gnandji qui s’exprimait lors de l’ouverture d’une agence de sa société dans un centre commercial de Marcory, dans le Sud de la capitale économique ivoirienne.

 « Nous sommes le leader du marché pour tout ce qui est colis express international parce qu’il y a L’express domestique et international. Mais, l’une des choses gênantes, c’est le nombre croissant d’intervenants informels qui ne payent pratiquement aucun impôt alors que nous sommes des sociétés mondialement connues qui payons nos impôts », a auparavant dénoncé M. Gnandji, soulignant le développement du e-commerce. 


« Aujourd’hui, avec le développement du e-commerce, nous sommes en train de travailler avec l’administration des douanes pour pouvoir faciliter cela», a-t-il par ailleurs, fait savoir admettant toutefois que « le développement du e-commerce dans nos pays permettra à ce marché de se développer beaucoup plus».

Plusieurs sociétés de transport express (courriers et colis),  dont certaines non légalement constituées, existent en Côte d’Ivoire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut