International › APA

Coupe CAF : le Jaraaf « confiant » face aux Marocains de RS Berkane

Malick Daff, entraîneur de l’équipe championne du Sénégal en titre, le Jaraaf, a fait part de la confiance qu’affichent ses protégés pour le match de cadrage aller de la Coupe de la CAF prévu, demain samedi à Dakar, face à la RS Berkane du Maroc.« La RS Berkane est une belle équipe pour laquelle nous avons beaucoup de respect, mais nous sommes confiants quant à l’issue de ce tour de cadrage », a déclaré le technicien au cours d’une conférence de presse, donnée jeudi.

Le Jaraaf, récemment éliminé de la Ligue des champions par le Wydad de Casablanca, une autre équipe marocaine, a été reversé dans ce tour de cadrage de la Coupe CAF, dernière étape avant l’entrée tant convoitée dans les phases de poules.

Malgré leur élimination par le Wydad, les partenaires du milieu Madické Kane ont laissé une bonne impression autorisant à croire qu’ils peuvent réaliser l’exploit d’éliminer la RS Berkane, une équipe qui laisse de mauvais souvenirs aux clubs sénégalais.

« Elle a éliminé deux équipes (Mbour PC et Génération Foot la saison dernière), mais on ne peut pas dire pour autant que c’est la bête noire des clubs sénégalais », a répliqué Malick Daff, selon qui le football local « évolue dans le bon sens ».


« Nous allons mettre tous les atouts de notre côté pour passer ce cap », a poursuivi le coach du Jaraaf, soulignant avoir visionné son adversaire à « plusieurs reprises » et « qu’il faudra être prêt à tous les niveaux ».

Par ailleurs, Malick Daff s’est félicité de la collaboration de l’équipe de Génération Foot, qui a donné au Jaraaf « les tuyaux nécessaires » pour venir à bout de la RS Berkane. En attendant, il appelle à « une mobilisation générale » capable de pousser le Jaraaf à se surpasser pour atteindre la phase de poule de cette compétition africaine réservée aux clubs.

Depuis la belle épopée de la Jeanne d’Arc de Dakar, en 2004, aucun club sénégalais n’a pu atteindre ce stade, qui permet aujourd’hui, à chaque équipe qualifiée, de toucher des indemnités de plus de 100 millions FCFA.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut