International › APA

Coupe de la CAF : La Renaissance Sportive de Berkane à un pas de la gloire

Pas d'image

Le club marocain de la Renaissance sportive de Berkane (RSB) défendra avec opiniâtreté, dimanche à Alexandrie, ses chances face à l’équipe cairote du Zamalek pour remporter pour la première de son histoire, la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF).Par Hicham Alaoui

Une mission qui n’est pas de tout repos pour les Oranges qui se sont imposés en final-aller at home sur le score étriqué de 1 à 0. Un score qui n’assure pas une situation confortable pour les coéquipiers de Omar Namssaoui.

Les Oranges de Berkane s’attendent à un match très disputé à l’extérieur face au prestigieux club du Zamalek, pour remporter ce titre continental et confirmer leur belle prestation tout au long de cette compétition.

Quant au Zamalek, il compte donner le meilleur de lui-même à domicile devant ses supporters pour s’adjuger le trophée.

Pour le Docteur Mustapha Souieh, spécialiste en chirurgie oncologique et reconstructrice et un féru de la RSB, deux scénarios peuvent se produire lors de cette finale. « Le premier, que je ne le souhaiterai nullement, implique une experience associée à de l’intelligence et de l’aventure de la part du coach du Zamalek, c’est de n’encaisser aucun but à la première période en jouant la défense, quite à ne pas aller chercher à marquer des buts sauf si l’opportunité vient jusqu’à leurs pieds », a-t-il tenu à expliquer dans une déclaration à APA.

« Ce scénario serait bénéfique au Zamalek si l’équipe cairote arrive à attaquer en deuxième mi-temps et inscrire des buts.  Mais je vois loin le Zamalek effectué ce jeu vu la pression des supporters du club qui veulent à tout prix marquer dès les premières minutes du match », a-t-il ajouté

« Ceci nous mène au 2ème scénario qui est celui de vouloir marquer des buts, ce qui ouvrira les couloirs aux Bekanais et surtout avec les contre-attaques bien maitrisées par nos joueurs, chose qui permettra de scorer et revenir avec un Trophée bien méritée », a vivement espéré Dr. Souieh, natif de la ville de Berkane et maitre-précurseur de la guérison par cellules souches au Maroc, en Afrique et dans le monde arabe.


Revenant sur le sport en général dans l’Oriental, il a relevé que cette région s’est toujours distinguée par ses sportifs talentueux dans différentes disciplines sportives, citant des joueurs de haute facture ayant marqué le football marocain, tels les frères Brazis, Mounir Lahbil, Harras, Chahboune, Boushaba, Fetchat ou encore Lashaf et la liste est longue. La ville de Berkane est également connue par son enfant prodige, le champion mondial et olympique Hicham El Guerrouj, maître incontesté du demi-fond à la fin des années 90 et au début des années 2000 et meilleur athlète de l’IAAF en 2001, 2002 et 2003, soit trois années consécutives.

Selon Dr. Souieh, les Berkanais sont entrain de faire renaître leurs jours de gloire en entamant une ère de consécrations qui leur convient le mieux puisque c’est une ville qui devrait ètre dédiée aux sports par excéllence. « J’appelle les respnsables  gouvernementaux à faire de la ville un pôle de leadership dans la formation des futurs champions toutes disciplines confondues », a-t-il lancé.

Pour lui, les performances et les prouesses de la Renaissance Sportive de Berkane sont le résultat de la gestion « clairvoyante » et « subtile » de son président, Fouzi Lakjaa et du Comité Directeur du club.

« Je rêve mais avec des yeux ouverts d’une Coupe continentale qui fera entrer la RSB de plain-pied dans le giron des clubs détenteurs du sacre africain », a-t-il souhaité ardemment.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut