International › APA

Crise au Cameroun : des chefs religieux offrent leurs bons offices

Plusieurs chefs religieux, réunis jeudi à Douala, à l’initiative de l’archevêque émérite de Douala le cardinal Christian Tumi, ont fait part de leur volonté de s’investir dans la résolution des violences sécessionnistes qui embrasent les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.Offrant leurs bons offices, les leaders religieux dont le révérend pasteur Babila George Fochang de l’Eglise presbytérienne du Cameroun(EPC), l’imam Tukur Mohammed Adamu de la mosquée centrale de Bamenda et le chef Imam Alhadji Mohammed Aboubakar de la mosquée centrale de Buea, se sont, dans une déclaration commune, dit prêts à servir de « facilitateurs » entre le gouvernement camerounais et les sécessionnistes.

Déplorant le fait que les populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest souffrent depuis bientôt deux ans, ils estiment que «le moment est venu de mettre fin à ce conflit à travers un dialogue national franc, inclusif et complet sur le problème anglophone».


Convaincus que « ce n’est pas par les armes qu’on fera la paix », ces responsables religieux se disent « ouverts à toutes les propositions devant favoriser le retour à la paix » dans les zones de conflit du Cameroun.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut