International › APA

Crise postélectorale: ouverture du procès de Blé Goudé à Abidjan mercredi

Renvoyé en procès dans le cadre de la crise postélectorale ivoirienne, Charles Blé Goudé, sera jugé dès mercredi pour « viol, torture et meurtres », a dit mardi à Abidjan, Me Claver Ndry, l’un des avocats de son Conseil, ajoutant face à la presse que «nous n’allons pas y être».«On vous confirme que nous n’allons pas y être parce que nous n’avons pas à y être, notre confrère Me Suy Bi, certainement, puisqu’il a exercé un recours, certainement qu’il va s’y rendre pour essayer de voir quelle suite sera donnée à cette affaire »,  a dit Me Claver Ndry.

Selon Me Claver Ndry, le fait que l’Etat ivoirien a décidé, en mars 2014, de remettre M. Blé Goudé à la Cour pénale internationale (CPI), cela veut dire que l’Etat s’est dessaisi.  Par conséquent, il ne peut être jugé en Côte d’Ivoire pour les mêmes faits que lui reproche cette juridiction pénale internationale.

Le Conseil de M. Blé Goudé s’est déporté le 6 novembre 2019 devant la Chambre d’instruction. Me Suy Bi, un avocat de la défense, a fait un pourvoi en cassation contre l’arrêt de la Chambre d’instruction.  Me Dohora Blédé, présent à cette conférence, a soutenu qu’« il ne peut pas être jugé devant un tribunal criminel ».

Me Blédé s’est insurgé du fait qu’il a été décidé de juger devant un tribunal criminel M. Blé Goudé, actuellement en liberté conditionnelle à la Haye, sans qu’il ne soit informé et ne puisse se défendre, alors qu’il attend un dénouement total de son jugement à la CPI.

Initialement poursuivi pour « crimes contre populations civiles et prisonniers de guerre », des faits abrogés par le Code pénal, la Chambre d’instruction a requalifié les infractions. Me Claver Ndry a fait savoir qu’ il est retenu contre lui des faits de « viol, torture, meurtres ».  


Le parquet, dit-on, « aurait demandé une requalification des infractions, c’est possible, mais pas au moment où nous étions dans la salle, la décision ayant été rendue le même jour, je me pose la question de savoir quand est-ce que le procureur a fait cette demande », s’est interrogé Me Claver Ndry.

« Le procureur général, en notre présence n’a jamais demandé la requalification (des infractions ) » contre M. Blé Goudé, a poursuivi Me Claver Ndry. Lors d’une conférence de presse, le procureur général avait laissé entendre une requalification des faits. 

En matière criminelle, en Côte d’Ivoire, on ne peut juger un accusé sans avocat. S’il n’y a pas d’avocat présent mercredi à l’audience, le procureur général devra adresser une demande au bâtonnier de l’Ordre des avocats aux fins de désigner un avocat pour que le procès puisse se ternir. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut