International › APA

Dakar accueille l’université populaire des mouvements citoyens africains

La première édition de l’Université Populaire de l’Engagement Citoyen (UPEC) se tiendra à Dakar du 23 au 27 Juillet 2018, a annoncé, vendredi à Dakar, Fadel Barro coordonnateur de « Y en a marre », un des mouvements organisateurs.« Cette université populaire  se veut un espace de débats et de réflexions entre différents activistes indépendants, membres engagés de mouvements citoyens, intellectuels, artistes et autres acteurs citoyens de l’Afrique et du monde », a expliqué Fadel Barro au cours d’une conférence de presse.

 L’UPEC abordera thèmes  portant sur « Mouvements citoyens : qui s’engage et pourquoi ? », « Mouvement citoyens : Avenir de la démocratie en Afrique », « Mouvement citoyens : Afrique réinventée », « Plaidoyer des mouvements sociaux et le lancement des mouvements citoyens».

Elle est organisée par Yen a marre (Sénégal),  la Lucha et Filimbi (Rdc), le Ballai citoyen (Burkina), Ras le bol (Congo), Wake Up (Madagascar), GT Jeunes (Côte d’Ivoire), entre autres mouvements citoyens.

Selon Fred Bauma  du mouvement Lucha (lutte pour le changement) de la République Démocratique du Congo, « la réunion des mouvements citoyens de décembre 2016 au Gorée Institute (Dakar) a permis aux mouvements citoyens de la Gambie, de la Cote d’Ivoire, de la RDC, du Tchad, de Madagascar, du Burkina Faso, du Cameroun et du Sénégal de s’entendre sur la création d’un cadre d’actions panafricain».

L’objectif de l’UPEC est d’offrir un cadre de rencontres et d’échanges pour mener une réflexion introspective sur les mouvements citoyens et renforcer le réseau panafricain pour « susciter un éveil mondial citoyen».


L’enjeu de cette université est de fournir des cours sur les mouvements citoyens, l’histoire et la sociologie des luttes « afin de permettre aux acteurs de mieux s’organiser et construire des mouvements pérennes ».

L’université populaire de l’engagement citoyen accueillera plus de 20 pays africains.

Selon les organisateurs de l’Université Populaire de l’Engagement Citoyen (UPEC), le mouvement social africain connaît ces dernières années une effervescence. Au-delà des revendications institutionnelles, les mouvements sociaux se forment et cristallisent les énergies des citoyens autour de questions sociales, citoyennes, environnementales et culturelles.

« Cette forme de radicalisation républicaine constitue une alternative citoyenne aux extrémismes meurtriers ou aux chemins de l’émigration clandestine », disent-ils.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut