International › APA

Dakar et Banjul veulent profiter du «tournant décisif de leur histoire»

Les ministres sénégalais et gambien des Affaires étrangères ont appelé, mercredi soir à Dakar, à l’intensification de la coopération entre leur deux pays, qui entretiennent un « climat de confiance » depuis l’arrivée au pouvoir d’Adama Barrow qui a initié avec son homologue Macky Sall le Conseil présidentiel sénégalo-gambien.Selon le Sénégalais Amadou Ba, cette nouvelle dynamique due à la « clairvoyance » des deux chefs d’Etat doit permettre une « coopération intense en matière de renseignement », vu que le contexte régional est marqué par le terrorisme, l’extrémisme violent et la criminalité transfrontalière.

Déjà, a-t-il ajouté, « une collaboration plus étroite entre les forces de défense et de sécurité a permis d’anticiper nombre de menaces et d’assurer la sécurité des personnes et des biens, notamment au niveau des frontières » sénégalo-gambiennes.

Amadou Ba s’exprimait lors de la deuxième édition du Conseil présidentiel sénégalo-gambien, ouverte depuis hier à Dakar et qui sera clôturée demain jeudi par les deux chefs d’Etat des pays frontaliers.

Mais en compagnie de son homologue gambien Mamadu Tangara et plusieurs autres ministres des deux pays ce mercredi, M. Ba a souligné l’importance « d’œuvrer ensemble à la mise en œuvre adéquate de l’accord sur les transports routiers ».

« Il faudrait également œuvrer à faciliter le passage des personnes et des biens aux frontières et de créer les conditions d’une parfaite intégration de nos populations dans l’un et l’autre pays », invite le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Le Gambien Mamadu Tangara a abordé cet aspect, notant qu’il « faut qu’on travaille encore plus » pour « lever les barrières » et éradiquer les obstacles qui ne sont pas en faveur de la libre circulation des personnes et des biens. Pour lui, « c’est ainsi qu’on pourra se targuer d’avoir un espace de paix ».


Par ailleurs, le ministre gambien a insisté sur l’intensification de la coopération dans le tourisme, qui est l’un des « secteurs où on peut collaborer pour avoir des succès ».

Au plan des énergies, Amadou Ba a aussi souligné le « partenariat fécond » entre la Senelec et la Nawec, avec la mise en service du point de livraison de Karang pour l’alimentation en électricité de la zone d’Amdalai-Barra après celle de Keur Ayib. Il a aussi cité en exemple la coopération dans le domaine de la pêche, l’agriculture, l’environnement…

Dans cette argumentation, Mamadu Tangara s’est montré optimiste, estimant que « nos deux leaders aspirent à amener le développement à la porte de nos deux pays ». Une relation bilatérale qui pourrait servir selon lui de « modèle pour le continent africain ».

La mise en place du Conseil présidentiel sénégalo-gambien a été décidée lors de la visite du président Adama Barrow au Sénégal, du 2 au 4 mars 2017.

Sa première édition a été tenue à Banjul, le 13 mars 2018. Cette initiative participe d’une volonté commune des deux Chefs d’Etat d’impulser une nouvelle dynamique aux relations entre le Sénégal et la Gambie et d’instaurer un dialogue permanent et confiant au niveau politique.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.04.2019

Safari dans le parc de Niokolo Koba

330 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, 60 espèces de poissons et 36 espèces de reptiles peuplent ce parc; et c’est bien, ce qui en…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut