International › APA

Dakar et Nouakchott signent un protocole d’accord de pêche

Le Sénégal et la Mauritanie ont signé un nouveau protocole d’accord de pêche, dont le quota est fixé à 50.000 tonnes en faveur des pêcheurs sénégalais.S’exprimant mardi soir au cours d’une rencontre avec les pêcheurs de Saint-Louis (Nord), le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye a précisé que l’accord a été paraphé le 02 juillet dernier à Nouakchott (Mauritanie) en marge du 31ème Sommet de l’Union africaine (UA).

Le protocole d’accord sur la pêche liant désormais le Sénégal à la Mauritanie contient de nombreuses dispositions. La principale disposition porte sur l’autorisation accordée aux pêcheurs sénégalais d’exercer dans les eaux mauritaniennes. L’accord prévoit aussi qu’ils auront le droit d’y pêcher 50 000 tonnes de petits poissons pélagiques par an et d’utiliser 400 embarcations au maximum.

En contrepartie, la Mauritanie va prélever 10 euros (6 550 F CFA) pour une tonne de petits animaux pélagiques pêchés afin de couvrir les frais de procédure de contrôle des quantités pêchées.

« Dans ce cadre, la loi prévoit que l’ensemble des captures réalisées dans nos eaux territoriales puissent être débarquées et connues à l’avance. Il y va de l’intérêt des pêcheurs eux-mêmes que la préservation de la ressource soit un objectif bien partagé entre les deux gouvernements », a déclaré Nani Ould Chrougha, le ministre mauritanien de la Pêche.


« Nous reconnaissons que la République islamique de Mauritanie a consenti beaucoup d’efforts pour cet accord de pêche. La nouvelle législation en matière de pêche en Mauritanie impose de débarquer toutes les captures inter-mauritaniennes, ce qui sera le cas dans le cadre de ce protocole. Un quai va être construit. C’est un effort important de la partie mauritanienne, à trois kilomètres de Saint-Louis », s’est réjoui Oumar Gueye, le ministre sénégalais de la Pêche.

Les ministres de la Pêche des deux pays ont déjà identifié un endroit du littoral mauritanien où se feront le débarquement, le contrôle et le pesage des poissons capturés par les pirogues sénégalaises. Les travaux d’aménagement de ce quai de débarquement doivent démarrer très prochainement. En outre, il est aussi prévu la construction d’une route pour faciliter l’accès au site.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut