International › AFP

Danemark: le Premier ministre reconnaît sa défaite aux législatives

Pas d'image

Le Premier ministre danois, le libéral Lars Løkke Rasmussen, a reconnu mercredi sa défaite à l’issue des élections législatives remportées par les sociaux-démocrates, annonçant qu’il présenterait jeudi la démission de son gouvernement.

« Nous avons fait une bonne élection mais il y a une alternance », a-t-il dit devant ses supporteurs.

« J’irai demain (jeudi) présenter à la reine la démission du gouvernement », a-t-il ajouté.

Le parti libéral, à la tête du gouvernement danois 14 des 18 dernières années, a réalisé un très bon score, en hausse de quatre points par rapport à 2015, avec 23,4% des suffrages, selon des résultats quasi définitifs.

Mais il est derrière les sociaux-démocrates, qui totalisent 25,9% des voix, et ses alliés de droite perdent du terrain. Parmi eux le Parti populaire danois (DF), force charnière de l’échiquier politique danois depuis le début des années 2000, s’effondre.


Cette formation populiste, eurosceptique et anti-immigration enregistre un cinglant revers, perdant plus de la moitié de ses sièges au Folketing, le Parlement monocaméral, pour ne garder que 18 mandats.

La dirigeante sociale-démocrate Mette Frederiksen a dit souhaiter diriger un gouvernement minoritaire en cas de victoire, avec le soutien au Parlement de forces d’appoint variables en fonction des dossiers.

Lars Løkke Rasmussen a toutefois indiqué que les libéraux avaient l’intention de chercher une alternative de gouvernement avec d’autres partis au centre, y compris de gauche, si Mme Frederiksen échouait à former le sien.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut