International › APA

Décoration à Abidjan de 27 femmes par la Grande chancellerie de l’ordre national

Pas d'image

Quelque vingt-sept femmes issues de divers secteurs d’activités ont été décorées lundi à Abidjan par la Grande chancellerie de l’Ordre national de Côte d’Ivoire à la faveur de la traditionnelle célébration de la fête des mères de cette institution, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.Sur les 27 récipiendaires, neuf ont été distinguées dans l’ordre national (dont 07 officiers et 02 chevaliers) et 18 dans l’ordre du mérite ivoirien.

« L’occasion qui nous réunit, c’est bien évidemment la fête des mères.  Pour la Grande chancellerie, c’est désormais une opportunité pour améliorer la proportion des femmes au tableau du mérite, tout en rappelant que des femmes de valeur, des femmes qui portent le développement et l’émancipation, il y en a dans notre pays», a estimé la Grande chancelière Henriette Dagri Diabaté dans un discours, saluant le couple présidentiel ivoirien pour son action en faveur de la promotion des femmes.

Réagissant dans la foulée aux tensions communautaires récurrentes dans le pays, Mme Diabaté a encouragé les femmes à être des artisans de paix.

 « Rappelons que l’avenir immédiat de la Côte d’Ivoire, c’est l’échéance de 2020, année électorale. Plusieurs fois déjà, on a noté des tensions communautaires comme si l’on s’apprêtait au pire. Le devoir de la femme ne saurait consister à suivre cette courbe et encore moins attiser le feu. Je vous invite donc à la tempérance, à la modération et au respect de nos différences en privilégiant la cohésion sociale», a-t-elle conseillé.

 « Fières, nous le sommes car la République reconnais aujourd’hui l’importance de la partition que nous avons joué dans la construction et l’émergence de notre cher pays. Émue, car aujourd’hui à travers nous, c’est le travail et l’engagement de toutes les femmes et de toutes  les mères qui sont reconnues et récompensées », a exprimé pour sa part, au nom des récipiendaires, la sénatrice Moussokoura Chantal Fanny.


 Poursuivant, elle a dit l’engagement des récipiendaires à demeurer des modèles, exprimant leur reconnaissance à la Grande chancelière et au chef de l’État ivoirien Alassane Ouattara.

« Nous sommes convaincues que l’attribution de ces décorations va toutes nous inciter à continuer à nous investir davantage dans toutes les batailles ô combien difficile et éprouvante», a conclu Mme Fanny.

Des témoignages de récipiendaires sur leur parcours professionnel et social ont clôturé cette rencontre. L’on dénombre de nombreuses cadres de l’administration ivoirienne retraitées ou en activité parmi les récipiendaires.

 On peut citer entre autres, Mme Soro Nougnon Ange Rosalie Yéo ( Magistrate, présidente de chambre à la cour d’appel), Mme Édouard née Élisabeth Kodro (Administrateur en chef des services financiers, Mme Adiko née Elloh Albertine ( Géomètre à la retraite), Madeleine Aya Kouadio dite Madéka ( Artiste musicienne)  et Rokiatou Hampaté-Bâ ( directrice de la fondation Amadou Hampaté-Bâ.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut