International › APA

Défense et politique s’offrent la une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè s’intéressent, ce mercredi, à la politique internationale, notamment la campagne électorale au Sénégal, sans oublier l’actualité nationale marquée par la sortie de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) ainsi que l’installation, la veille, du nouveau Chef d’Etat-major de l’armée de terre, Gilles Bationo.«Etat-major de l’armée de terre : Le colonel Gilles Bationo monte au front», arbore, en première page, le quotidien à capitaux publics Sidwaya.

Selon le journal, le nouveau Chef d’Etat-major de l’armée de terre (CEMAT), le colonel Gilles Bationo a été officiellement installé, hier mardi par le Chef d’Etat-major général des armées (CEMGA), le général de brigade, Moïse Miningou, remplaçant ainsi le colonel-major Léon Traoré. 

C’est à Juste titre que Le Pays, autre quotidien privé, informe que «Gilles Bationo succède à Léon Traoré».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé affiche : «Col Gilles Bationo, nouveau CEMAT : Présentez armes !!!», là où Le Quotidien laisse lire «Lutte contre le terrorisme : Le colonel Gilles Bationo prend les commandes de l’armée de terre».

Le journal cité en second lieu évoque la cérémonie de présentation de vœux à l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) dimanche dernier à Bobo-Dioulasso, titrant : «Présentation de vœux et don de vivres aux militants».

Quant au quotidien Le Pays, il mentionne à sa une, les propos du président de l’UPC, Zéphirin Diabré qui estime que «la seule chose qui peut sauver le Burkina, c’est le changement de régime».

Le journal rapporte que les militants de l’UPC ont présenté, hier mardi, au siège national du parti à Ouagadougou, les vœux de nouvel an à leur président, Zéphirin Diabré.


«Ceux fut également l’occasion pour eux d’exprimer leur soutien et leur encouragement au parti du lion. Ils attendent se battre pour permettre à leur champion de remporter haut les mains l’élection présidentielle de 2020», écrit Le Pays. 

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, titre : «Présentation de vœux UPC : Le parti du Lion ne fait pas de cadeau au MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, au pouvoir, Ndlr)».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso s’exclame : «Présentation de vœux à l’UPC : Santé et succès à Zeph !».

Le même journal aborde l’élection présidentielle au pays de Macky Sall, sous le titre : «Présidentielle au Sénégal : 3 morts à Tamba : Crispation électorale au pays de la démocratie».

A son tour Sidwaya consacre sa rubrique hebdomadaire ‘’Mercure » à cette actualité internationale, sous le titre : «Sénégal : Triste parenthèse électorale». 

Dans son éditorial ‘’Dialogue intérieur », Le Pays parle de «Violences électorales au Sénégal, la démocratie ensanglantée», rappelant que la campagne pour la présidentielle du 24 février prochain bat actuellement son plein au Sénégal, «émaillée qu’elle est de heurts et de violences».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut