International › APA

Des agents du fisc mozambicain apprennent le chinois

Plus de 80 fonctionnaires de l’Autorité fiscale du Mozambique (AT) ont débuté un cours de langue chinoise de trois mois pour leur permettre de communiquer plus facilement avec les entreprises de la Chine opérant dans le pays.Le Directeur général des services communs de l’AT, Venancio Francisco a déclaré que le cours est offert par l’Institut Confucius de l’Université Eduardo Mondlane de Maputo, l’organisme chargé d’enseigner la culture et la langue chinoises.

Les agents fiscaux concernés sont impliqués dans la collecte de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) auprès des entreprises chinoises.

« La formation des équipes d’inspection fiscale qui commence aujourd’hui vise à répondre à ce défi, et son objectif fondamental est de doter les apprenants, de compétences en communication, afin d’améliorer la relation entre l’administration fiscale et les contribuables de nationalité chinoise », a déclaré Francisco jeudi, lors d’une conférence de presse à Maputo.

II a indiqué que la formation en mandarin serait étendue aux fonctionnaires dans d’autres parties du pays, dans un proche avenir parce qu’au cours des trois dernières années, la Chine est devenue le pays avec les plus gros investissements approuvés au Mozambique.


Selon lui, la grande expansion des affaires chinoises pose des défis aux autorités fiscales et douanières, notamment dans le domaine de la communication, soulignant que la Chine est un partenaire stratégique du Mozambique, non seulement à travers les accords formels de coopération, mais aussi parce que Pékin a mis des ressources à disposition pour financer des projets d’investissement.

Il a précisé que l’AT est consciente du fait que le capital humain est l’atout le plus important pour le succès des organisations – d’où la décision de donner la priorité à la formation de son personnel dans divers domaines de connaissance, en vue d’améliorer l’efficacité institutionnelle et maximiser la perception des taxes.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut