International › APA

Des chinois au parlement ivoirien pour échanger sur la construction d’infrastructures routières

Des émissaires du parti communiste chinois ont eu une séance de travail mardi au parlement ivoirien à Abidjan avec Mme Jeanne Peuhmond et M. Latte Ahouanzi, respectivement vice-présidente et secrétaire générale de l’Assemblée nationale ivoirienne avec qui ils ont échangé sur des projets de construction d’infrastructures de transport de marchandises entre la Côte d’Ivoire et la Chine, a appris APA de source officielle.«A cette occasion, le chef de la délégation chinoise, Zhang Guangzhi a soutenu que l’objet de leur visite est de concrétiser les engagements pris par leur pays à l’endroit de la Côte d’Ivoire lors du 7è forum sur la coopération sino-africaine qui s’est tenu les 03 et 04 septembre dernier à Pékin», explique le Centre d’informations et de communication de l’Assemblée nationale (CICAN) dans une note d’information.

A en croire le CICAN, les échanges entre les envoyés du président chinois Xi Jinping et les représentants de l’hémicycle ivoirien, ont également porté sur l’initiative de « la ceinture et la route » à laquelle la Côte d’Ivoire a adhéré et qui vise à créer un réseau d’infrastructures dédiées au transport de marchandises reliant la Chine au Proche-Orient, à l’Europe et à l’Afrique par voies terrestre et maritime.

« Elle ( initiative la ceinture et la route) permettra d’accélérer l’industrialisation de la Côte d’Ivoire tout en renforçant le développement des infrastructure et la promotion du commerce avec la Chine», indique la note ajoutant entre autres, que ce projet va apporter un financement à la future route entre Tiébissou et Bouaké ( Centre ivoirien), au futur port sec à Ferkessédougou ( Extrême Nord ivoirien) et l’extension de l’aéroport d’Abidjan ou la conception et la construction de la centrale thermique de San-Pédro ( Sud-ouest).


« Mme Jeanne Peuhmond a remercié la délégation chinoise pour sa volonté de mettre en œuvre les engagements pris vis-à-vis des pays africains, mais aussi de renforcer les relations économiques, politiques, diplomatiques, sociales entre nos deux pays ainsi que les relations entre nos deux parlements », conclut la note.

Au total, 18 accords de coopération d’un montant de 1900 milliards FCFA ont été signés entre la Côte d’Ivoire et la Chine au terme de ce sommet sino-africain auquel a pris part le président ivoirien,  Alassane Ouattara en marge d’une visite d’État en Chine.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut