International › APA

Développement, économie et sport au menu des quotidiens marocains

Pas d'image

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets notamment le nouveau modèle de développement, la révision des composantes du prix du pétrole, le secteur des assurances et les préparatifs du WAC pour la finale de la Ligue des Champions d’Afrique.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que la réflexion autour du nouveau modèle de développement économique et social se poursuit. Ce grand chantier ouvert depuis octobre 2017 porte sur une approche participative permettant de définir les contours de l’avenir économique et social du Royaume.

Si les différents opérateurs et partis se sont penchés au lendemain de l’appel royal à élaborer et à partager leurs propres visions du nouveau modèle, le citoyen a également son mot à dire du fait qu’il est le premier maillon de la chaîne à être concerné par cette nouvelle configuration qui ne fera qu’accroître la visibilité de l’économie marocaine aux niveaux national et international et garantir la cohésion sociale à l’échelle territoriale.

Dans une démarche de proximité, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) donne la parole aux citoyens pour émettre leurs avis sur le sujet et définir les orientations et contenus, fait savoir la publication.

+Al Massae+ rapporte que le gouvernement a entamé d’intenses concertations en coulisses pour se préparer à une probable flambée des prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Le débat, qui était concentré sur le seul plafonnement des marges bénéficiaires des sociétés pétrolières, s’oriente maintenant vers la révision des composantes des prix des carburants.

Le gouvernement estime que c’est la meilleure manière pour que le plafonnement ait un impact sur le prix final payé par le consommateur dans les stations-service.

Le chef du gouvernement a entrepris des concertations avec plusieurs décideurs sur les mesures à prendre à même de circoncire les prix des carburants. Un changement de cap qui survient après qu’il est devenu quasi-certain que les sociétés pétrolières ne signeraient pas d’accord avec le gouvernement sur le plafonnement de leurs marges bénéficiaires, souligne le journal.

+Le Matin+ rapporte que les primes émises par le secteur des assurances ont dépassé la barre symbolique des 40 milliards de DH à 41,345 milliards DH (1 euro = 10,7 DH) en 2018.


Néanmoins, le rythme de croissance a ralenti à 6,1%, après trois années d’évolution à deux chiffres, impacté par une nette décélération de l’assurance Vie et Capitalisation. Le marché reste, par ailleurs, dominé par le Top 3 : Wafa Assurance, RMA et Saham Assurance, relève le quotidien.

Au registre sportif, +Al Akhbar+ fait savoir que les joueurs du Wydad de Casablanca vont reprendre l’entraînement ce lundi. Une décision qui a été prise suite à une réunion qui s’est tenue entre le président Said Naciri et le coach de l’équipe. Les deux veulent que les joueurs restent éloignés de la pression qu’ils subissent à quelques jours d’une finale, sachant qu’ils ont eu beaucoup de difficultés à gagner des matchs ces dernières semaines.

Le technicien tunisien s’est organisé pour emmener ses poulains en stage fermé à partir de ce mardi. Faouzi Benzarti veut aussi que les entraînements des prochains jours soient fermés et refuse que la presse ou les supporters viennent assister. Les joueurs ont été priés de réduire le temps qu’ils passent sur les réseaux sociaux et ne doivent pas interagir avec le public.

Selon une source interne citée par le quotidien, le technicien tunisien souhaite aider les joueurs qui ont eu un passage à vide ces dernières semaines à reprendre leur confiance en soi. Il s’agit plus particulièrement du gardien de but Mohamed Réda Tagnaouti et du défenseur Achraf Dari. Pour encourager ses troupes, le président a invité l’ensemble des joueurs et du staff pour un ftour cette semaine.

Par ailleurs, le public des rouges se mobilise pour redonner confiance aux joueurs, mais aussi pour que le pays en entier soit derrière le Wydad pour cette deuxième finale en trois ans.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut