International › APA

Discours à la Nation du président Talon : l’opposition parle de « gorges chaudes »

Pas d'image

L’opposition béninoise est montée au créneau, mercredi, quelques jours après l’adresse à la Nation du chef de l’Etat, Patrice Talon, pour dénoncer un discours « à la fois rébarbatif, impertinent, inconséquent, inopportun, affligeant et outrageant ».Selon l’opposition réunie au sein des Forces politiques de la résistance, « alors que l’opinion nationale et internationale s’attendait que le Président prenne enfin de la hauteur, pour lire et juger, du haut de l’institution suprême qu’il incarne, la gravité des différents événements inédits, malheureux, tragiques et dramatiques qui ont caractérisé le processus électoral (…),  Patrice Talon s’est permis de se faire des gorges chaudes sur tous ceux qui espèrent  encore en la démocratie béninoise, et continue à jouer de la ruse »

Pour l’opposition, cette sortie médiatique est « une insulte supplémentaire et une provocation à l’intelligence collective » car, la réforme du système partisan défendue par Patrice Talon « aura été un prétexte facile et farfelu pour malhonnêtement se défaire de toute l’opposition et mettre crânement le grappin sur le Bénin, son économie, sa classe politique et sa démocratie ».


C’est pourquoi, pour les Forces politiques de la résistance, il est inconcevable que le chef de l’Etat n’ait fait aucune allusion à la mémorable journée du 28 avril 2019 lors de laquelle, le peuple lui a opposé un rejet historique de plus de 90%. « Un tel comportement s’appelle le déni de réalité », conclut l’opposition, qui « se réserve le droit et l’obligation de réfléchir à une stratégie de lutte conséquente et bien adaptée au mode de violence de l’imposteur ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut