International › APA

Disqualification du 2ème représentant camerounais à la Coupe de la Caf (officiel)

La Confédération africaine de football (CAF) a informé, samedi par voie de communiqué, l’instance fédérale du Cameroun de la discipline (FECAFOOT) de sa décision de rejeter la demande d’engagement du deuxième club du pays qualifié pour l’édition 2018-2019 de la Coupe de la confédération. Cette mesure, signée du secrétaire général adjoint de l’instance, Anthony Baffoe, vaut ainsi forfait partiel pour le Cameroun, dont le deuxième représentant à la compétition devait être le vainqueur de la Coupe nationale dont la finale ne s’est pas encore disputée.

 En revanche, la CAF a décidé de qualifier pour la phase suivante de la Coupe de la confédération le club qui devait croiser le gagnant du trophée local.

 Le 14 octobre dernier, le Cameroun a sollicité de la CAF une dérogation spéciale d’un mois aux fins de communiquer le nom de son deuxième représentant à ladite compétition, amenant, constate Anthony Baffoe, l’instance continentale à publier son calendrier avec le nom «Cameroun 2» à titre provisoire, en attendant de recevoir le 15 novembre, soit 12 jours avant le début de la Coupe de la confédération, afin de lui permettre d’aviser toutes les parties concernées.


«Nous sommes au regret de vous annoncer que la CAF ne peut accepter d’engager une équipe cinq jours avant le démarrage d’une compétition. Cette tardiveté reflète un non-respect des règlements de la compétition, ainsi qu’un non-respect du délai de dérogation que vous avez-vous-même sollicité dans votre courrier du 14 octobre», peut-on lire dans la lettre de la CAF au secrétaire général de la FECAFOOT, Benjamin Didier Banlock.

 Selon les règlements, le Cameroun ne sera ainsi représenté à la Coupe de la confédération que par le deuxième du championnat national, à savoir l’Union des mouvements sportifs (UMS) de Loum.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut