International › AFP

Djibouti: le bilan du naufrage d’embarcations de migrants passe à 28 morts

Le bilan du naufrage de deux embarcations de migrants mardi au large de Djibouti est passé à 28 morts, a annoncé mercredi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Aux cinq corps déjà retrouvés mardi soir viennent s’ajouter « vingt-trois corps récupérés ce matin », a indiqué à l’AFP Lalini Veerassamy, qui dirige la mission de l’OIM à Djibouti. « Les garde-côtes continuent les recherches ».

Le naufrage a eu lieu environ 30 minutes après que les bateaux surchargés eurent quitté, par une mer agitée, la localité de Godoria, située dans le nord-est de la côte de Djibouti. Leur destination était le Yémen, selon l’OIM.

Deux survivants ont été retrouvés très vite après le naufrage, et « quelques » autres ont été emmenés mardi soir à une base de l’OIM dans la ville d’Obock, au sud de Godoria, a souligné Mme Veerassamy.


Un des survivants a estimé à 130 le nombre de personnes à bord du bateau sur lequel il se trouvait, mais n’a pu préciser le nombre de passagers dans la seconde embarcation.

Situé face au Yémen ravagé par la guerre, près de la Somalie instable et de l’Ethiopie, Djibouti est devenu ces dernières années un point de transit pour les migrants en quête d’un travail dans la péninsule arabique.

Selon l’OIM, un des trajets empruntés par les migrants pour rejoindre la péninsule arabique depuis Djibouti passe par le nord du Yémen. Ces traversées se sont souvent révélées périlleuses.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut