International › AFP

Ebola: le Soudan du Sud va vacciner son personnel de santé basé près de la RDC

Le Soudan du Sud va procéder à la vaccination contre le virus Ebola de personnels de santé travaillant près de la frontière avec la République démocratique du Congo, actuellement touchée par une épidémie, a annoncé lundi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Au total, 2.160 doses du vaccin expérimental contre Ebola (rVSV-ZEBOV) ont été allouées au Soudan du Sud et la campagne de vaccination débutera le « 19 décembre suivie d’une période d’observation de 21 jours pour les individus vaccinés », précise le communiqué de l’OMS.

Le Soudan du Sud est un des pays frontaliers de la République démocratique du Congo où une épidémie d’Ebola sévit dans l’est depuis août et a fait 271 morts au 6 décembre, selon le ministre congolais de la Santé, Dr Oly Ilunga Kalenga.

A l’image de l’Ouganda voisin où des mesures similaires de vaccination du personnel de santé ont été prises, le Soudan du Sud « est en état d’alerte » face à une possible propagation de l’épidémie sur son territoire. Aucun cas n’a toutefois été recensé jusqu’à présent, précise l’OMS.

Le vaccin utilisé est un vaccin expérimental qui n’est pas encore sur le marché et qui a été mis au point à la suite de la terrible épidémie d’Ebola qui a frappé l’Afrique de l’Ouest entre fin 2013 et 2016, causant plus de 11.300 morts.


Développé par l’Agence de la santé publique du Canada, il a été jugé « très efficace » par l’OMS mais il ne l’est que contre la souche Zaïre d’Ebola.

Le Soudan du Sud est en guerre civile depuis cinq ans, un conflit qui a fait 380.000 morts selon une récente étude et poussé plus de quatre millions de Sud-soudanais, soit près d’un tiers de la population, à s’enfuir.

Malgré un accord de paix signé en septembre entre les principaux belligérants, le travail des organisations humanitaires y demeure compliqué et périlleux.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut