International › APA

Economie, aéronautique et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi se focalisent sur nombre de sujets dont la cartographie régionale des investissements, la masse salariales dans le secteur public, l’événement Marrakech Air show et les Jeux africains qui auront lieu en 2019 au Maroc.+Akhbar Al Yaouam+ rapporte que la cartographie des investissements, dévoilée par le gouvernement, révèle que la région de Laâyoune-Sakia El Hamra s’est taillé la part du lion avec environ 17,18 milliards de dirhams (1 euro = 10,7 euros) en 2018, sur une enveloppe de 57,65 milliards de dirhams dédiée à l’investissement au niveau national.

Selon le quotidien, le gouvernement a débloqué, durant cette année 2018, environ 17,18 milliards de dirhams pour les investissements dans la région de Laâyoune, soit 30% de l’ensemble du budget dédié aux investissements qui, à l’échelle nationale, est de l’ordre de 57,65 milliards de dirhams.

Après le Sahara, la région de Rabat-Salé-Kénitra arrive en deuxième position avec 14,13%, suivie de la région de Casablanca-Settat avec 14%, de la région de Souss-Massa avec 12,63%, la région de Drâa-Tafilalet avec 4,26% et la région de Marrakech avec 1,85%.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que le salaire net mensuel moyen dans la fonction publique a augmenté de 32,4% entre 2008 et 2018 en passant de 5.650 dirhams à 7.549 dirhams, ce qui représente une augmentation annuelle moyenne de 2,94%.

Les chiffres avancés par la publication sont tirés du rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de Finances 2019.

Ainsi, en 2018, le salaire moyen net s’élève, au sein du département de l’Enseignement supérieur, à 14.278 dirhams. Pour ce qui est des autres ministères, il est de 11.060 dirhams au niveau la Justice, 9.447 dirhams dans la Santé, 8.318 dans l’Education nationale, 7.544 dirhams au niveau du ministère de l’Economie et des finances et 6.099 dirhams pour l’Intérieur.

Il faut aussi relever que le salaire mensuel net moyen est de 4.223 dirhams pour les échelles 5 et 6 et de 5.216 dirhams pour les échelles 7 à 9. Pour ce qui est des cadres et cadres supérieurs (échelle 10 et plus), le salaire net mensuel moyen est de 9.332 dirhams.

+L’Economiste+ fait savoir que la 6ème édition du salon Marrakech Air Show regroupe quelque 200 exposants venant de 80 pays. On compte, parmi les participants, des géants comme Airbus, Bell, Lokheed Martin, Embraer, Dassault aviation ou encore Thales… Tous entendent profiter de l’événement pour «présenter les opportunités d’affaires à un marché africain en pleine croissance».

En effet, «l’évolution de l’industrie aérienne en Afrique et en particulier au Maroc sera le leitmotiv de cette édition biennale». Le secteur est d’ailleurs stratégique pour le pays qui présente, à l’occasion du salon, les avancées réalisées en la matière, écrit la publication.


Il faut dire que le Maroc est devenu une plaque tournante de l’industrie aéronautique, qui parvient à attirer les plus grandes entreprises dans le domaine. A tel point que le revenu du secteur s’est amélioré de 22% en 2018. Les perspectives sont également positives puisqu’il est prévu une croissance de 20% par an sur les 5 prochaines années.

Au registre sportif, +Al Ahdath Al Maghribia+ souligne qu’après le désistement de la Guinée équatoriale, le Maroc a été choisi pour accueillir la 12e édition des Jeux africains l’année prochaine. Le comité d’organisation vient de dévoiler les noms des villes qui abriteront la plus grosse manifestation sportive du contient. Il s’agit de Rabat, Casablanca et Khemisset.

Ainsi, la capitale abritera les compétitions d’athlétisme, de volley-ball, de basket-ball, de hand-ball, de cyclisme, de tennis, de karaté, de judo, de gymnastique, de triathlon et de football conjointement avec Casablanca.

Casablanca pour sa part sera l’hôte des compétitions de natation, de lutte, de taekwondo et l’haltérophilie. Alors que Khemisset accueillera les sports nautiques dans le lac Dayet Roumi, en l’occurrence la voile et le canoë kayak.

Dans la foulée, les fédérations sportives ont contacté le ministère de tutelle pour le versement des sommes qui vont les aider à bien préparer les sportifs, selon le quotidien.

.Rachid Talbi Alami, le ministre de la Jeunesse et des sports a convoqué les représentants des 18 fédérations marocaines qui vont participer à ces jeux. Il leur a annoncé, dans un premier temps, la gratuité des séances d’entraînement pour leur donner un coup de pouce. Ensuite, il a voulu en savoir plus sur l’avancement des préparatifs.

Le département doit coordonner avec le Comité national olympique marocain et la Ligue des comités olympiques africains pour mener à bien cette compétition de grande envergure.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut