International › APA

Economie et célébration de la journée de l’Europe à la Une de la presse en RCA

Pas d'image

La forte utilisation de la monnaie soudanaise en République centrafricaine (RCA) et la célébration ce jeudi 9 mai de la journée de l’Europe sont les sujets les plus en vue dans la presse centrafricaine parcourue par APA.« La monnaie soudanaise envahit la ville de Birao », titre Adrénaline Info, se demandant par ailleurs si c’est « une manière tacite d’abandonner la monnaie coloniale de la France en RCA ».

A Birao en effet, ville du nord de Centrafrique frontalière avec le Soudan, le franc CFA y est en voie de disparition au profit de la Livre Soudanaise, constate Le Facteur à côté du Petit Observateur qui note également que les habitants de cette localité refusent le franc CFA en n’utilisent que la Livre soudanaise.

Pour ce journal, l’absence de fluidité de circulation et d’institution bancaire à Birao est à l’origine du refus du franc CFA par la population qui fait tous ses échanges avec les villes soudanaises qui lui sont accessibles.

Sur la dernière visite du Fonds monétaire international (FMI), Centrafric Matin rapporte que le ministère des Finances et du Budget et le FMI sont sur le chemin de point la 6e Revue de Facilité Élargie de Crédit (FEC).

Certes, souligne le journal l’Expansion, le FMI a fixé un taux de croissance de l’économie de la RCA à 4,5%, mais il s’agit là «des chiffres erronés qui ne trompent plus personne ».


Quoi qu’il soit, souligne Le Confident , le FMI a décerné son satisfecit à la RCA.

Sur la célébration de la journée de l’Europe de ce 9 mai, l’Agence Centrafricaine de la Presse (ACAP) annonce que Samuela Isopi, représentante de l’Union Européenne (UE) en RCA, a présenté un programme articulé autour de deux axes : une conférence débat à l’Université de Bangui au profit des étudiants et un festival de film européen dans les quartiers de Bangui et les provinces de la République centrafricaine du 10 mai au 15 juin 2019.

Citant Samuela Isopi, Le Confident note ainsi que cette journée permet aux décideurs de l’UE de faire le bilan de leurs activités en commençant par l’engagement d’accompagner la République centrafricaine dans le processus de son relèvement face à la crise qui l’a profondément affaiblie.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut