International › APA

Economie et sécurité au menu des quotidiens marocains

Pas d'image

Les quotidiens marocains parus ce vendredi traitent de nombre de sujets notamment les échanges commerciaux entre le Maroc e le Royaume Uni, l’intelligence artificielle, les nouvelles mesures pour le visa Schengen et l’arrestation d’un ressortissant italien soupçonné de diriger un des réseaux de la mafia italienne « la Camorra ».+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que le Royaume-Uni voit en le Maroc une réelle opportunité pour les investisseurs britanniques. En effet, les deux pays pourraient développer des partenariats stratégiques dans de nombreux secteurs clés, à en croire le département du commerce international britannique (Department for International Trade), cité par la publication.

Selon cette entité, les échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays ont atteint un cumul de 2,2 milliards de livres sterling en 2018. Pour ce département, il existe des opportunités d’investissement pour les entreprises britanniques dans les domaines de l’éducation, de l’énergie (hydrocarbures et des énergies renouvelables), des infrastructures et des services financiers. Il y a également dans le pays un potentiel d’investissement à saisir dans les secteurs de la défense, des industries innovantes, de la santé et des mines.

+Rissalat Al Oumma+ fait savoir que le Maroc figure à la 8ème place au niveau de la région MENA et à la 80ème au niveau mondial dans un Indice mesurant la disposition des gouvernements à l’intelligence artificielle 2019.

Le Maroc a obtenu 4,717 points dans cet indice, qui couvre 194 pays. Le Maroc a été dépassé par cinq pays africains, à savoir le Kenya (52 mondial), la Tunisie (54), Maurice (60), l’Afrique du Sud (68) et le Ghana 75).

+Al Massae+ informe que les rendez-vous deviennent payants pour la demande de visa Schengen.


Ainsi, à partir du 10 juin, les demandeurs de visa seront tenus de payer des frais de service pour confirmer leur rendez-vous. Ils devront payer à l’avance les frais de service BLS dans les trois jours qui suivent la prise de rendez- vous.

+Bayane Al Yaoum+ rapport que les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire ont procédé mercredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’arrestation d’un ressortissant italien âgé de 56 ans soupçonné de diriger un des réseaux de la mafia italienne « la Camorra ».

Soupçonné d’avoir commis des actes criminels dans le cadre de cette mafia, dont le chantage d’hommes d’affaires, la violence, l’homicide volontaire et le trafic international de drogues et de psychotropes, le ressortissant italien a été interpellé à Tanger en exécution d’un mandat d’arrêt international émis à son encontre par les autorités judiciaires italiennes et en application d’un avis de recherche à l’échelle internationale en vertu d’une notice rouge délivrée par Interpol, ajoute le quotidien.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut