International › APA

Economie et sécurité en vedette dans les quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce jeudi s’intéressent à la fiscalité vis-à-vis de l’Union européenne, à l’état des équipements publics et au surpeuplement dans les prisons marocaines.+Aujoud’hui le Maroc+  rapporte que le gouvernement franchit un nouveau pas dans la liste des exigences de l’UE en matière fiscale. En effet, le prochain Conseil de gouvernement prévoit deux projets sur le plan financier et fiscal.

Il s’agit notamment de la convention multilatérale pour la mise en œuvre des mesures relatives aux conventions fiscales pour prévenir l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, adoptée à Paris le 24 novembre 2016.

Le Maroc quittera-t-il la grise avant la fin 2019 ou bien attendra-t-il jusqu’à 2020 ? Les autorités marocaines veulent se montrer très coopératives et vont même jusqu’à ouvrir d’autres chantiers comme celui de la lutte contre le blanchiment d’argent, souligne le journal.

« Triste loi des séries cette semaine », fait remarquer +L’Opinion+, qui revient sur les affaires des deux enfants âgés de 5 et 7 ans qui ont été tués et « atrocement mutilés », en l’espace de deux jours.

Ce qui interpelle dans ces deux affaires, selon la publication, c’est l’environnement social qui leur a servi de théâtre. Les crimes ont eu lieu dans des quartiers dits populaires, « dans lesquels s’agglutinent des populations hétéroclites ».

Parmi ces populations souvent livrées à elles-mêmes, la criminalité dans ses diverses expressions a trouvé un terreau fertile pour prospérer et faire des ravages, relève-t-il, soulignant que la sécurité est un droit qui doit être garanti et assuré de la même manière pour tous, que l’on soit riche ou pauvre.

Pour sa part, +l’Economiste+ fait savoir que cette semaine, un nouveau trou s’est soudain ouvert en plein milieu d’une place piétonne très touristique.

Le sol de la capitale économique est géologiquement spécial, sujet à de tels phénomènes, rappelle le quotidien, notant qu’on le sait depuis des décennies et que l’on sait aussi prévenir ce genre d’éboulements.


Une volonté réelle de rendre plus juste le modèle de développement devrait pousser à soigner les équipements publics et collectifs, d’abord dans les quartiers les plus défavorisés.

+L’Opinion+ rapporte que le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire a arrêté un extrémiste partisan de « Daech » s’activant dans la ville de Salé.

Les investigations sécuritaires ont révélé que le suspect, âgé de 33 ans, faisait la propagande et l’apologie de l’idéologie extrémiste de l’organisation dite « État islamique » via les applications et les réseaux sociaux, en vue de servir l’agenda de « Daech », tout en incitant à commettre des actes terroristes au nom de ce groupe terroriste selon le mode opératoire « Loups solitaires », précise le BCIJ dans un communiqué, cité par la publication.

Le prévenu a également diffusé des enregistrements expliquant les méthodes de fabrication d’explosifs et de ceintures explosives, ajoute le communiqué.

+Al Massae+, qui se réfère aux dernières statistiques, indique que la surpopulation dans les prisons marocaines est arrivée à des niveaux inquiétants. Ainsi, le taux de surpopulation est de 138%, soit 1,89 m² par détenu.

Malgré l’ampleur du phénomène, le ministre chargé des Droits de l’Homme, Mustapha Ramid, a affirmé que « les établissements pénitentiaires ne sont pas des hôtels qui ferment leurs portes dès qu’elles sont au complet. Les responsables pénitentiaires ont l’obligation d’ouvrir la prison aux personnes condamnées ».

L’enjeu est d’équilibrer entre la rationalisation de la détention provisoire et la garantie de la sécurité de la société, a-t-il expliqué, notant que « l’incarcération s’impose dès que la sécurité des citoyens devient menacée par des bandes criminelles et des malfaiteurs ».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut