International › APA

Economie et stress hydrique au menu des quotidiens marocains

La situation économique nationale et le stress hydrique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce vendredi.Abordant la situation de l’économie nationale, +Aujourd’hui Le Maroc+ écrit que pour l’année 2022, et malgré une conjoncture climatique et géopolitique internationale peu favorable, le Maroc pourrait sérieusement maintenir un rythme de croissance plutôt correct, soulignant que tous les observateurs s’accordent à dire que la croissance économique sera, malgré tout, au rendez-vous.

Cette situation confirme encore une fois la résilience de notre pays face à des situations inédites comme la pandémie du coronavirus ou encore les crises géopolitiques de tout genre à travers le monde, estime le quotidien.

Le système économique s’appuie notamment sur des secteurs très performants de l’agriculture à l’industrie, en passant par le tourisme, des secteurs qui ont toujours contribué à la croissance et vont continuer de le faire, relève-t-il.

Dans le même ordre d’idées, +L’Opinion+, qui s’attarde sur les investissements lancés par le ministère de l’Équipement et de l’eau, écrit que les projets et marchés publics annoncés pour l’exercice en cours, dont routes, autoroutes, ports, équipements publics ou encore infrastructures liées à la gestion de l’eau, ont été accueillis avec soulagement par les professionnels du secteur qui font face à l’explosion des prix du carburant et des intrants.

Cette batterie de projets, qui dépasse de 20% ceux programmés lors de l’exercice précédent, devrait servir de vecteur à la restructuration et au renforcement d’un secteur stratégique qui fait partie des principaux pourvoyeurs d’emplois, note la publication.


En plus de confirmer la reprise d’activité post-pandémie, la montée en régime de la commande publique offre plus de visibilité aux opérateurs et devrait au passage consolider leur résilience, relève-t-il, soulignant que le timing de cette annonce confirme la volonté de l’État de jouer pleinement son rôle de vecteur de croissance en ces temps de crise et écarte l’éventualité d’un recours à une politique d’austérité pour le secteur.

+Les Inspirations Eco+, qui revient sur le stress hydrique, écrit que des mesures ont été prises et des stratégies novatrices tracées, mais l’heure est à présent venue de renforcer davantage les efforts et de les généraliser, estimant que chacun, à son niveau, peut contribuer à atténuer les effets directs et collatéraux du stress hydrique.

C’est certainement pour cette raison qu’une campagne nationale de sensibilisation vient d’être initiée en vue de sensibiliser les citoyens à la nécessité d’économiser ce précieux liquide, explique le journal, mettant en garde contre le gaspillage, qui reste monnaie courante dans notre quotidien.

Rappeler les bons réflexes en la matière est certes pertinent, mais il faut un tant soit peu de « coercition », et dans les ménages et dans le tissu économique, pour que l’on garde aussi en tête le coût de cette ressource vitale, soutient-il.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut