International › APA

Economie, social et sport au menu des quotidiens marocains

Les quotidiens marocains parus ce mardi se consacrent à nombre de sujets notamment les réserves de devises, le secteur informel, les violences à l’égard des femmes et les résultats de la première journée du championnat national de football.+Aujourd’hui le Maroc+ écrit que si le Maroc a procédé par précaution au début de la pandémie à un tirage sur la totalité de la Ligne de Précaution et de Liquidité (LPL), soit trois milliards de dollars, les responsables avaient à cette époque obtenu que ce tirage n’entrave pas la négociation d’un autre accord avec le FMI.

Le matelas de devises du Royaume couvre actuellement plus de 7 mois d’achats à l’international alors qu’il dépassait à peine les 5 mois avant le déclenchement de la pandémie du coronavirus au Royaume en mars dernier, souligne le journal.

Les responsables marocains, en pleine gestion de crise, avaient à l’époque préféré jouer la prudence et renforcer le matelas de devises en perspective d’une détérioration probable, constate-t-il.

+L’Opinion+ s’intéresse au secteur formel au Maroc,  précisant que cette activité pèse très lourd sur l’économie marocaine. Il générerait un manque à gagner pour la recette fiscale de 30 milliards de dirhams (1 euro = 10,8 DH).

La valeur ajoutée qu’il crée est estimée à 140 milliards DH, correspondant à un PIB de 170 milliards DH, soit 21% du PIB national hors secteur primaire. Ces chiffres témoignent de la gravité de ce fléau qui ne cesse de se propager et touche de nombreux secteurs économiques.

Et ce, malgré les efforts de l’Etat pour réglementer le tissu informel en proposant nombre d’avantages fiscaux. Les mesures fiscales, prises dans le cadre de la Loi de Finance de 2020, ne peuvent en effet pas résoudre à elles seules la problématique de l’informel, a indiqué la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc, dans sa revue mensuelle « Conjoncture », citée par la publication.


+L’Economiste+ se fait l’écho de l’enquête nationale du Haut-Commissariat au Plan sur les violences à l’encontre des femmes et des hommes. Parmi l’ensemble des femmes victimes de la violence physique et/ou sexuelle au cours des 12 mois précédant l’enquête tous contextes confondus, 22,8% ont dû supporter, elles ou leurs familles, des coûts directs ou indirects de la violence, selon l’enquête.

En effet, le HCP estime le coût global de la violence à 2,85 milliards de DH. En moyenne, la violence coûterait 957 DH par victime. En ville, le coût moyen supporté par les victimes atteint 1.000 DH, contre 862 DH pour les victimes dans le monde rural, note aussi le HCP, ajoutant que les coûts directs constituent la majeure partie du coût économique global avec une part de 82% (2,33 Milliards de DH) contre seulement 18% pour les coûts indirects (517 millions de DH).

Au volet sportif, +Al Akhbar+ écrit que la première journée du championnat marocain de football a été pour le moins prolifique, puisqu’on a assisté à un festival de buts.

Au total, ce sont 25 réalisations qui ont été marquées lors de cette journée jouée en 3 jours, du vendredi à dimanche derniers. A Safi, les joueurs aux prises ont scoré sept lors de la rencontre ayant opposé le Difaa Hassani d’El Jadida à l’Olympique de Safi, tandis que six buts ont émaillé le choc entre le Raja de Casablanca et le FUS de Rabat, rapporte le quotidien.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut