International › APA

Ecotourisme: Siandou Fofana passe une nuit dans le Parc national de Taï

Pas d'image

Le ministre ivoirien du Tourisme et des loisirs, Siandou Fofana, a passé vendredi une nuit dans le Parc national de Taï (Sud-ouest), dans le cadre d’une caravane dénommée Sublime Côte d’Ivoire, la stratégie de développement du secteur du tourisme à l’échéance 2025.M. Siandou avait à ses côtés des collaborateurs, des acteurs du  secteur du tourisme et des journalistes. La caravane est partie de  San-Pedro à Taï, en passant par Grand-Béréby, un grand pan du potentiel  touristique du littoral et écotouristique du Sud-ouest ivoirien. 

Dans  ce parc, d’une superficie de 536.000 hectares, ces hôtes ont dormi dans  des bungalows et sous des tentes, avant de visiter samedi une partie de  la forêt secondaire, espace régénéré par l’action humaine, et qui fait  frontière à la forêt primaire, où l’on retrouve des espèces endémiques.  

Le  Sud-ouest ivoirien est la première région où cette caravane se déroule  du 15 au 19 mai 2019. Une sorte d’exploration en vue de la mise en œuvre  du programme Sublime Côte d’Ivoire d’un financement de 3.200 milliards  Fcfa. Et ce, dans l’optique de valoriser l’écosystème touristique.     

Pour  ce faire, des circuits touristiques ont été créés sur toute l’étendue  du territoire,  entre autres, Au paradis entre mer et nature, La route  des rois et La route des esclaves et La route des éléphants  (Man, Mont  Sangbé, San-Pedro) qui intègre le Parc national de Taï, un gîte  d’éléphants.  

M. Siandou Fofana, s’est dit «  impressionné » des sites touristiques que regorge la région du  sud-ouest, qui abrite un relief balnéaire extraordinaire, avec la  présence de chimpanzés atypiques, des rochers et des piscines naturelles  (de 2 à 3 m) dans la mer.  


Le parc de Taï  a  déjà un circuit lié à la découverte de la nature où les touristes  peuvent voir des chimpanzés, des éléphants, des hippopotames pygmées,  des buffles et le Mont Niénonkoué à l’intérieur, d’environ 350 mètres  d’altitude permettant d’avoir une vue panoramique de la forêt qui  s’étend jusqu’au Libéria.      

Avec Sublime Côte  d’Ivoire, les touristes pourront voir dans les villages de la région,  les masques, les arts culinaires, les danses guerrières, avant de  rentrer dans le parc de Tai et d’aller vers Man, confie le directeur  général de l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), le colonel  Adama Tondossama. 

Le parc de Taï laisse  observer 1.800 espèces végétales dont 138 endémiques et des plans d’eau  navigables. L’ambiance relaxante et confortable, avec un complexe  hôtelier comportant dix bungalows, permet aux touristes de scruter de  près la faune et la flore.   

Érigé en parc  national en 1972, le parc de Tai, notamment inscrit dans la destination  Côte d’Ivoire en termes de valorisation écotouristique, est un  patrimoine de l’Unesco. L’OIPR y exerce sur ce couvert forestier une  fonction d’aménagement, de surveillance et de suivi écologique.  



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut