International › APA

Elections en Mauritanie : fin de la campagne électorale, vote samedi

Plus de 1,4 million de Mauritaniens sont appelés aux urnes, samedi, pour le premier tour des élections législatives, municipales et régionales, dont la campagne électorale (16-30 août) s’est achevée jeudi à minuit.Ces élections sont les premières du genre depuis l’amendement de la constitution, opéré en août 2017 à travers un référendum.

Ce scrutin a validé, entre autres, une disposition consistant à supprimer le Sénat et à le remplacer par des conseils régionaux au niveau de chaque province.

Le scrutin de septembre 2018 est également marqué par la participation de tout le spectre politique dans le pays, y compris l’ensemble des partis d’opposition.

Une donne qui change l’enjeu de la consultation, même si l’Union pour la République (UPR, au pouvoir) reste assurée d’une majorité confortable au parlement avec l’aide de plusieurs autres partis de la majorité présidentielle.

Le processus électoral est confié à une Commission électorale nationale et indépendante (CENI) décriée par l’aile dure de l’opposition pour n’avoir pas été désignée de manière consensuelle.

Aussi, les présentes élections connaissent-elles, pour la première fois, la mise en œuvre d’une mesure convenue lors d’un dialogue entre la majorité et l’aile souple de l’opposition, à savoir l’interdiction des candidatures en dehors des partis politiques.

C’est pourquoi pas moins de 98 formations politiques participent à la course par un total de 502 listes, toutes catégories confondues.

Selon la CENI, le fichier électoral s’est établi à 1.400.663 personnes, alors que le nombre de bureaux de vote dans l’ensemble du territoire dépasse 4.035, avec un maximum de 500 électeurs par bureau.


Pendant la période de la campagne (du 16 au 30 août), les partis politiques et leurs candidats ont rivalisé d’activité de propagande, notamment dans la capitale et les grandes villes.

Ainsi, à Nouakchott, les sièges des partis et les directoires de campagne ont fait peau neuve avec des devantures totalement couvertes de photos de candidats et de slogans, avec de puissants dispositifs de sonorisation diffusant des chants écrits et composés spécifiquement pour la circonstance.

Mais, l’activité la plus dynamique se trouve au niveau des places publiques et grandes artères de la ville, complètement occupées par des tentes savamment meublées et ornées de drapeaux et de photos.

Ces tentes qui symbolisent, au demeurant, l’originalité de l’habitat traditionnel mauritanien, n’ont guère désempli tout au long des deux semaines de la campagne, surtout pendant le soir où des concerts politico-culturels et artistiques sont organisés jusqu’à des heures tardives de la nuit.

Elles sont prises d’assaut, dès le crépuscule, par les sympathisants des candidats mais aussi par de nombreux badauds friands de musique et de danse folklorique.

C’est dire combien ces nuits caniculaires de la campagne ont constitué une véritable aubaine pour une population ennuyée par la routine de la maison, sans grand égard aux appartenances politiques.

Le vendredi est une journée de silence qui précède la tempête du vote. Le second tour de ces élections est prévu le 15 septembre.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut