International › APA

Elections locales en Côte d’Ivoire: Bacongo et Hamed Bakayoko confirmés, Tehfour débouté

La Chambre administrative de la Cour suprême de Côte d’Ivoire a vidé vendredi une vague des recours des élections municipales et régionales du 13 octobre 2018, confirmant deux poids lourds du parti présidentiel, Cissé Bacongo et Hamed Bakayoko notamment déclaré vainqueur face à Tehfour Koné.M. Bacongo, candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), la coalition au pouvoir, a été « confirmé » à Koumassi (commune Sud d’Abidjan), selon un membre de son staff joint par APA. Il était opposé à Raymond Ndohi, maire sortant et cadre du Parti démocrate de Côte d’Ivoire (Pdci), en poste depuis 17 ans.

A Abobo, dans le Nord d’Abidjan, le ministre d’Etat, en charge de la Défense, Hamed Bakayoko, qui défendait les couleurs du Rhdp pour la mairie, a été également confirmé face à Tehfour Koné, un proche de Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne.

La Chambre administrative de la Cour suprême a invalidé l’élection des conseillers régionaux dans le Lôh-Djiboua (Sud-ouest), où Zakpa Komenan, conseiller régional sortant, déclaré vainqueur, devra affronter à nouveau Dominique Babli, candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié au pouvoir).

Dans cette même région, la juridiction en charge des contentieux en matière d’élections locales, a ordonné la reprise du vote pour les municipales à Lakota, dans le Sud-ouest ivoirien, initialement en faveur de Abdoulaye Kouyaté (candidat Rhdp), qui avait pour principal rival Samy Merhy.


Clément Nabo, le maire sortant de San-Pedro (Sud-ouest), la deuxième ville portuaire du pays, lui, a eu sa requête déclarée « irrecevable dans le fond et la forme» selon un post sur Facebook de son adversaire Félix Anoblé qui a été confirmé comme élu à ce scrutin municipal.

La juridiction a aussi vidé son délibéré dans le contentieux à Tiassalé (Sud). Elle a rejeté la requête du maire sortant Sylla Soualiho, qui dénonçait des irrégularités et des fraudes, rapporte sur sa page Facebook, son rival le journaliste Assalé Tiémoko, candidat indépendant, confirmé comme maire élu. 

La Chambre administrative de la Cour Suprême de la République de Côte d’Ivoire devrait se prononcer sur d’autres recours fin novembre 2018, selon des sources proches de la juridiction.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut