International › AFP

Entretiens Sissi-Abdallah II sur le processus de paix israélo-palestinien

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sisi s’est entretenu lundi au Caire avec Abdallah II de Jordanie des efforts pour résoudre le conflit israélo-palestinien, alors que le gendre et conseiller de Donald Trump est attendu dans la région pour promouvoir un plan américain très controversé.

Les négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens autour de la solution dite des deux Etats –israélien et palestinien– coexistant l’un à côté de l’autre sont au point mort.

Les Etats-Unis promettent un plan de paix très controversé, rejeté par les Palestiniens et critiqué par la Jordanie, pays frontalier d’Israël qui comme l’Egypte est lié par un traité de paix avec l’Etat hébreu.

Le volet économique du plan américain — 50 milliards d’investissements internationaux dans les Territoires palestiniens et les pays arabes voisins sur dix ans — a été présenté en juin lors dun forum à Bahrein.

Mais l’aspect politique, au coeur du conflit, n’a toujours pas été dévoilé, notamment concernant l’occupation israélienne, la création d’un Etat palestinien et le droit au retour des réfugiés, chassés par la création d’Israël en 1948 puis par la guerre de 1967.


Selon un communiqué de la présidence égyptienne, les dirigeants jordanien et égyptien ont souligné « l’importance d’intensifier les efforts pour une reprise des négociations de paix ».

Les discussions devraient respecter « les lignes directrices internationales (…) et la solution des deux Etats, avec l’établissement d’un Etat palestinien sur les frontières de juin 1967 avec pour capitale Jérusalem-Est ».

Les Palestiniens pour l’instant boycottent l’effort de paix américain, accusant l’administration Trump d’avoir justement rompu avec le « consensus international » notamment en reconnaissant unilatéralement Jérusalem comme capitale d’Israël et en faisant la part belle aux revendications de l’Etat hébreu.

Le conseiller de la Maison Blanche, Jared Kushner, également gendre du président Trump, est attendu à la fin du mois pour de nouvelles discussions dans la région sur le plan américain.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut