International › AFP

Espagne: des milliers de manifestants contre les violences envers les femmes

Des milliers de personnes ont manifesté dimanche à travers l’Espagne à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Les manifestants se sont rassemblés dans de nombreuses villes dont Madrid, Barcelone, Séville, Valence, Bilbao ou Pampelune, dans un pays où la lutte contre les violences sexistes constitue une cause nationale.

« Nous sommes ici pour toutes les femmes assassinées, à Madrid et dans toute l’Espagne. Nous sommes personnellement concernés », a témoigné une manifestante de 60 ans, Rosa Orea, dans le défilé madrilène.

Depuis 2003, 972 femmes sont mortes en Espagne, tuées par leur conjoint ou ex-conjoint, dont 44 depuis le début de cette année, selon les chiffres du gouvernement.

« Nous faisons ce décompte dans notre pays, mais il s’agit d’un problème mondial », a ajouté cette manifestante, accompagnée de son mari, qui arborait sur son t-shirt le slogan « Madrid sans violences conjugales ».

Plusieurs milliers de personnes ont participé au défilé dans la capitale espagnole, des hommes et des femmes de tous âges, venus en famille ou entre amis, criant des slogans comme « Madrid sera le cimetière du sexisme » ou « Nous ne sommes pas toutes là, il manque celles qui ont été assassinées ».


« La situation a changé avec notre génération, mais il faut continuer à lutter, parce que cette violence reste plus répandue qu’il n’y paraît », remarquait Sofia Serrano, une étudiante d’une vingtaine d’années.

« Les hommes aussi doivent participer à cette lutte. Ce sont les femmes qui sont les actrices, mais il faut les soutenir », ajoutait son ami Leonardo Capponi.

Depuis plus de dix ans, la lutte contre les violences conjugales est devenue une cause prioritaire en Espagne et le pays s’est doté en 2004 d’une loi contre ce fléau.

Le Premier ministre Pedro Sanchez a rappelé dimanche depuis Bruxelles « l’engagement » de son gouvernement, composé de plus de femmes que d’hommes, à lutter pour « l’éradication » des violences conjugales mais aussi de la « culture sexiste ».



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut