International › AFP

Etats-Unis: incendies de forêt les plus meurtriers depuis les années 1990

Les incendies de forêt qui ravagent depuis jeudi la Californie sont parmi les plus meurtriers aux Etats-Unis depuis le début des années 90, le bilan de l’un de ces feux étant même le plus lourd dans cet Etat depuis 1933.

Le feu « Camp fire », dans le nord de la Californie, a fait 29 morts, égalant le bilan du « Griffith Park Fire » de 1933 dans le Comté de Los Angeles. En outre, deux personnes ont été tuées dans un autre incendie dans le sud de l’Etat, portant le bilan total à au moins 31 morts.

D’autres incendies ont causé d’importantes pertes humaines aux Etats-Unis ces 27 dernières années:

– Eté 2018: 10 morts dans deux incendies –

L’incendie « Carr » qui s’est déclenché le 23 juillet, à l’ouest de la ville de Redding dans l’extrême nord de la Californie, fait huit morts, dont trois pompiers. Ce brasier dure six semaines.

L’incendie a été causé selon les autorités par la « défaillance mécanique d’un véhicule » ayant provoqué des étincelles dans une zone devenue une véritable poudrière en raison de la sécheresse.

Plus au sud, le « Mendocino Complex », le plus vaste incendie jamais survenu en Californie, avec quelque 190.000 hectares brûlés à partir du 27 juillet, cause la mort de deux personnes.

– 2017: 42 morts dans une vingtaine de feux –

Entre le 8 et le 16 octobre 2017, 42 personnes meurent dans une vingtaine de feux qui ravagent le coeur viticole du nord de la Californie. Quelque 10.000 bâtiments sont réduits en cendre et quelque 100.000 hectares brûlés.

Le « Tubbs Fire », à cheval sur les comtés de Napa et Sonoma, régions viticoles très touristiques, a été l’un des feux les plus meurtriers. Les incendies ont avancé particulièrement rapidement, attisés par des vents forts.

– 2016: 13 morts –

Du 28 novembre au 2 décembre 2016, un incendie se déclenche dans le parc national des Great Smoky Mountains près de la ville de Gatlinburg, dans le Tennessee (sud), et prend rapidement de l’ampleur, attisé par des vents violents. Treize personnes meurent.

– 2013: 19 morts –


Le 30 juin 2013, dix-neuf pompiers décèdent dans un gigantesque incendie en Arizona (sud-ouest) alors qu’ils creusaient une ligne de pare-feu sur la colline de Yarnell, à quelque 120 km au nord-ouest de Phoenix, pour empêcher l’extension du sinistre.

Il s’agit du plus lourd bilan pour des soldats du feu américains depuis les attentats du 11-Septembre.

– 2003: 22 morts –

Vingt-deux personnes – dont deux au Mexique – périssent dans les violents incendies qui dévastent pendant deux semaines entre fin octobre et début novembre 2003 le sud de la Californie. Plus de 300.000 hectares sont détruits par les 17 incendies et la facture est estimée à plus de 2 milliards de dollars.

– 2000: 13 morts –

En juillet et août 2000, 13 personnes trouvent la mort dans les dizaines d’incendies qui ravagent l’Ouest du pays. Au moins 560.000 hectares sont détruits par les flammes dans six Etats (Californie, Idaho, Nevada, Montana, Wyoming et Floride). La facture s’élève à un milliard de dollars.

– 1994: 20 morts –

Du 6 juillet au 9 août 1994, 20 pompiers périssent dans l’ouest du pays dans des incendies qui ravagent un million d’hectares, notamment en Californie, au Montana, dans l’Idaho, l’Oregon, l’Utah, le Nevada et l’Etat de Washington.

Le bilan le plus lourd est enregistré le 6 juillet à Glenwood Springs dans le Colorado, où 14 pompiers sont pris au piège par les flammes.

– 1991: 25 morts –

Entre le 20 et le 22 octobre 1991, 25 personnes périssent dans un incendie qui s’est déclenché dans les collines, sur les hauteurs de la ville d’Oakland, en Californie, ravageant près de 3.000 constructions.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut