International › APA

Expulsion de Congolais d’Angola : Kinshasa proteste auprès de Luanda

La RD Congo a adressé, mercredi, une note de protestation à l’Angola et exigé des explications suite aux expulsions massives et brutales de ses ressortissants de ce pays, a annoncé le vice-premier ministre en charge des Affaires étrangères et de l’intégration régionale au cours d’une conférence de presse à Kinshasa.Léonard She Okitundu a indiqué avoir convoqué l’ambassadeur angolais, mais comme ce dernier ne se trouve pas présentement à Kinshasa, une note verbale de protestation a été adressée au gouvernement de Luanda.

Le gouvernement congolais a condamné, dans le compte-rendu du conseil extraordinaire des ministres dirigé par le président Joseph Kabila Kabange, les violations des droits humains et les pertes en vies humaines lors des expulsions massives des Congolais d’Angola vers la province du Kasaï au centre du pays.

Ces expulsions se sont effectuées au mépris des accords existant en la matière, notamment la Convention sur l’établissement et la circulation des personnes et des biens, signée à Luanda le 03 décembre 1999, a dénoncé le gouvernement de Kinshasa qui a relevé que si 160.901 Congolais sont rentrés volontairement d’Angola au cours de ces dernières semaines vers la province du Kasaï, 27.971 ressortissants de la RD Congo ont été expulsés brutalement dans des conditions très précaires.

Le gouvernement congolais a déploré particulièrement le non-respect du principe de l’information préalable faisant obligation à tout pays qui procède à l’expulsion de migrants irréguliers d’en informer préalablement le pays d’accueil des personnes à expulser en vue d’une meilleure prise en charge de ces dernières.


C’est pourquoi Kinshasa « a décidé de présenter toute son indignation et ses vives protestations au gouvernement angolais conformément aux us et coutumes diplomatiques », selon le même compte-rendu.

L’accélération de la mise en mise en œuvre des mesures adoptées en vue de d’assurer la survie, l’encadrement et l’évacuation vers leurs localités d’origine de ces personnes ainsi expulsées dans un délai raisonnable a également été annoncée par le gouvernement qui a décidé d’actionner le Fonds spécial d’assistance humanitaire en faveur des compatriotes aussi brutalement expulsés et de dépêcher des délégations de haut niveau sur tous les sites où ils se trouvent déployés à ce jour.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut