International › APA

Ezaley et son directeur de campagne adjoint auditionnés par la police, puis relaxés

Le maire sortant de Bassam, Georges Ezaley et son directeur de campagne Adama Kamagaté, ont été auditionnés mardi par la police, à Abidjan, à la suite des troubles post-électoraux constatés dans la cité balnéaire, selon son entourage.

MM. Ezaley et Adama Kamagaté ont été entendus à « la  direction générale de la police », a rapporté une source proche du  maire sortant, qui selon les résultats de la Commission électorale  indépendante  (CEI), a perdu l’élection des conseillers municipaux du 13  octobre 2018. 

Interpellés entre 9h et 10h  (GMT), leurs deux hommes politiques ont été auditionnés puis relaxés aux  environs de 19h30, a précisé cette même source. Et ce, après les  manifestants de leurs partisans protestant contre la victoire de son  principal rival, Jean Louis  Moulot. 


M. Ezaley  dénonce des fraudes sur le scrutin. Dans la matinée, le secrétaire  exécutif chargé de l’information, de la communication et de la  propagande du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci, ex-allié de la  coalition au pouvoir), Jean-Louis Billon, a dénoncé des « falsifications  de procès verbaux et inversion de résultats » lors des élections  locales.     

La CEI a été à l’occasion des  élections municipales et régionales couplées du 13 octobre 2018, mise en  cause comme dépourvue d’impartialité. Selon Jean-Louis Billon ces  joutes électorales ont « montré que la réforme s’avère plus qu’urgente »  en vue de la mise en place d’une nouvelle Commission électorale.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut