International › AFP

Face à la Chine, Trump affirme la puissance militaire « redoutable » des Etats-Unis

Le président américain Donald Trump a utilisé le cadre d’un navire militaire américain mardi au Japon pour évoquer la puissance « redoutable » des Etats-Unis face à la montée de la Chine, mettant le point final à une visite d’Etat de quatre jours.

S’adressant avant de quitter le Japon à plus de 800 soldats en uniforme dans le ventre de l’USS Wasp, un navire d’assaut amphibie américain amarré sur la base navale américaine de Yokosuka, M. Trump leur a dit qu’ils faisaient partie « des plus redoutables guerriers américains dans cette partie du Pacifique ».

L’armée américaine « restera pour toujours en première place », a-t-il déclaré.

« Nous avons des équipements, des missiles, des fusées, des chars, des avions, des navires: personne au monde ne peut les construire comme nous le faisons. Nul n’est même près de pouvoir le faire », a-t-il insisté.

– « Menaces complexes » –

Son discours, ponctué par les cris de joie de son auditoire, marquait Memorial Day, la fête américaine célébrant les morts à la guerre, mais il s’adressait clairement au rival chinois et à la Corée du Nord, où Trump a mené d’importants efforts diplomatiques pour tenter de conduire le régime à renoncer à l’arme nucléaire avec jusqu’à présent des résultats modestes.

M. Trump a dit aux soldats, marins et autre personnel militaire présent qu’ils affrontaient les défis de sécurité de la région avec un « courage sans égal ». Les forces navales américaines « patrouillent fièrement » dans les eaux de la région, a-t-il ajouté, en citant des points chauds tels que la mer de Chine Méridionale, où l’expansion navale de la Chine se fait sentir.

Plus tôt, il s’était rendu avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe sur un porte-hélicoptères japonais, le JS Kaga.

M. Abe a évoqué une « sécurité de plus en plus menacée » dans la région et confirmé que le Kaga serait converti de manière à pouvoir accueillir aussi des avions.

M. Trump a précisé pour sa part que le navire japonais porterait une version du chasseur furtif F-35, que le Japon est en train d’acquérir en grand nombre. « Avec cet équipement extraordinaire, le JS Kaga aidera nos pays à se défendre contre une série de menaces complexes dans la région et bien au-delà », a-t-il souligné.


Avant de s’envoler en hélicoptère pour la base de Yokosuka, le président américain avait fait ses adieux à l’empereur Naruhito.

M. Trump, accompagné de son épouse Melania, s’était vu offrir l’honneur lundi d’être le premier dirigeant étranger à rencontrer le nouvel empereur et l’impératrice Masako. Ils avaient été les hôtes d’un banquet au Palais impérial le soir.

Naruhito est monté sur le trône du Chrysanthème il y a seulement trois semaines après l’abdication de son père Akihito, une première au Japon en plus de 200 ans.

– Golf et sumo –

Sa visite entamée samedi, peu riche en substance, a été marquée par une partie de golf avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe et la remise par le président américain d’une coupe à la fin d’un tournoi de sumo à Tokyo.

De délicates négociations sur les demandes répétées de Washington de voir le Japon ouvrir davantage son marché aux produits américains, à défaut de quoi il pourrait se voir imposer de lourds droits de douane dans l’automobile, ont été reportées après des élections sénatoriales prévues en juillet au Japon.

Dans son discours sur le Kaga, le président américain a par ailleurs témoigné de sa solidarité envers le Japon après une meurtrière attaque au couteau survenue mardi matin au sud de Tokyo, qui a notamment touché des écoliers.

« Tous les Américains sont au côté du peuple japonais et pleurent pour les victimes et leurs familles », a déclaré M. Trump.

Après avoir quitté l’USS Wasp, il est reparti de l’aéroport Haneda de Tokyo pour Washington avec une escale technique en Alaska.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut