International › APA

Faits de société et politique dominent la Une des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce vendredi commentent l’actualité politique nationale, ainsi que des faits de société, notamment le retrait des enfants de la rue.Le quotidien national Sidwaya renseigne que la ministre de la Femme, de la Famille et de la Solidarité nationale, Hélène Marie Laurence Ilboudo a fait, hier jeudi, au cours d’une conférence de presse, le point de l’opération de retrait des enfants et des femmes de la rue.

«Elle (la ministre Ilboudo) a, par ailleurs, demandé la contribution des Burkinabè pour le succès de l’opération», écrit Sidwaya qui indique aussi que le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a apporté sa contribution financière pour l’opération.

Pour sa part, le quotidien Aujourd’hui au Faso fait remarquer que «Laurence a besoin de 253 millions de FCFA pour ces +délaissés+».

Sur le même sujet, L’Observateur Paalga arbore : «Retrait de personnes de la rue : +Tant que je serai à la tête du département cette opération n’échouera pas+».

Le journal reprend ainsi les propos de la ministre Laurence Ilboudo, soulignant qu’«alors que le syndicat de son département, lors d’une conférence de presse, avait fustigé l’initiative et présager son échec, la conférencière a assuré que tant qu’elle serait à la tête du département de l’action sociale, +cette opération n’échouera pas+».

Sous un autre registre, Le Pays affiche: « Conseil supérieur de la communication (CSC): le nouveau collège prend conseil auprès du président du Faso ».


A ce propos, Sidwaya mentionne à sa Une : «CSC: Les conseillers s’assurent du soutien du président du Faso», là où Le Quotidien titre: «Mathias Tankoano (président du CSC, Ndlr) et son équipe sollicitent l’accompagnement du président du Faso».

L’Observateur Paalga publie une interview du président du CSC, Mathias Tankoano qui affirme : «J’ai été journaliste. J’ai même été primé aux Galian (récompenses des professionnels des médias au Burkina Faso)».

Toujours en politique, le confrère revient sur la présidentielle malienne, remportée par le président sortant Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), objet d’une conférence de presse animée, hier jeudi à Ouagadougou, par l’ambassadeur du Mali au Burkina Faso, Amadou Soulalé.

Selon L’Observateur, «IBK (a été élu)…président au Burkina». Pendant ce temps, le quotidien national Sidwaya indique que «l’ambassadeur Soulalé appelle ses compatriotes à l’union».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut