International › APA

Fête des martyrs et politique se partagent la une des sites d’informations togolais

La commémoration des martyrs qui se sont sacrifiés pour l’indépendance et l’évolution de la situation politique occupent, ce jeudi, la une de la presse électronique togolaise.« Les martyrs sont morts pour que vive le Togo », titre Horizon-news qui informe que « pour commémorer la mémoire des vaillants fils qui ont fait ce sacrifice de leurs vies pour la liberté et la libération du Togo, des cérémonies de dépôt de gerbes de fleurs auront lieu à Lomé, à Pya Hodo, et dans plusieurs villes du pays. »

Sur le même sujet, le site d’informations Republicoftogo  souligne que « Pya-Hodo (situé dans la préfecture de la Kozah) et Agotimè (situé dans la préfecture de l’Ogou) sont des lieux où la lutte contre la colonisation a été rude.

« Encore une journée fériée aujourd’hui », titre pour sa part Icilome qui, citant un communiqué officiel, rappelle qu’en commémoration des victimes de l’indépendance, « ce jeudi est décrété journée fériée, chômée et payée sur toute l’étendue du territoire national ».

D’après ce site d’informations, le21 juin 1957, vingt nationalistes togolais protestant devant le missionnaire onusien leur refus du statut d’autonomie conféré au Togo, sont tombés sous les balles de l’armée coloniale.

C’est donc en mémoire de ces victimes combattantes de la liberté que tout le pays célèbre les 21 juin, écrit le portail, selon qui, cependant,  « cette fête ne devrait pas se limiter qu’à ceux qui ont lutté pour l’indépendance ».


Icilome avance qu’à en croire de nombreux observateurs, le régime en place a fait trop de victimes devant lesquelles les Togolais doivent s’incliner. « Ces Togolais qui continuent de se battre pour un pays respectueux des principes élémentaires de démocratie et des droits de l’homme, tombent toujours », souligne-t-il.

Ce même journal s’intéresse également à l’actualité de la crise politique togolaise et rapporte qu’ «une délégation du front citoyen Togo Debout a rencontré hier à Lomé, Dr Garba Lompo, représentant permanent de la Commission économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) au Togo. »

A l’issue de cette rencontre, poursuit-il, la délégation a remis un mémorandum au diplomate. « Ce document sera transmis à la commission de la CEDEAO et aux facilitateurs », informe le journal, qui cite le professeur David Dosseh, premier porte-parole du front citoyen.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Zapping Actu International
À LA UNE
Retour en haut