International › APA

Fête du 1er mai et mission de médiation des chefs traditionnels du Grand Sud chez Bédié font la Une des journaux ivoiriens

Pas d'image

La célébration officielle de la fête du travail à la primature ainsi que la mission de médiation des chefs traditionnels des régions du Sud Comoé, Grands Ponts et des Lagunes à Daoukro chez le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié à la coalition au pouvoir), Henri Konan Bédié, pour rapprocher ce dernier et le président Alassane Ouattara font la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, jeudi, sur l’ensemble du territoire national.Fête du 1er mai/ Amadou Gon aux travailleurs : « la grève ne doit  pas mettre à mal la marche du pays (…) Le dialogue doit être privilégié,  l’intérêt général préservé », rapporte Le Jour Plus. Statut du  fonctionnaire, lutte contre la pauvreté, eau potable, logements, riz  avarié, stock des arriérés : « Gon Coulibaly rassure les travailleurs »  avant d’annoncer « la révision des textes législatifs et réglementaires »  suite aux grèves intempestives constatées dans les secteurs de la santé  et de l’éducation, poursuit Le Patriote. 

Ce  qui fait dire à Le Rassemblement que le Premier ministre a été «  convaincant, rassurant et ferme » lors de la célébration officielle de  la fête du travail qu’il a présidée à la primature. Fête des  travailleurs en Côte d’Ivoire : « comment Amadou Gon Coulibaly a géré son  1er mai sans Ouattara », après Ahoussou en 2012 et Duncan en 2013 et  2014, titre pour sa part L’Intelligent d’Abidjan. 

Pour  Le Temps, Alassane Ouattara a encore « dribblé » les travailleurs en  passant la main à son Premier ministre. Ce qui, selon Notre Voie, n’a  pas empêché les syndicats des travailleurs de dénoncer le « recul des  libertés » et les « fausses promesses » du gouvernement. Même son de cloche  du côté de Le Quotidien d’Abidjan qui souligne que les syndicats des  fonctionnaires « crucifient » le régime.

La  presse ivoirienne s’intéresse également à la mission de médiation  entreprise mardi par des chefs traditionnels du Grand sud chez Henri  Konan Bédié. 

Après une rencontre à Daoukro,  les chefs traditionnels s’engagent à rétablir « le pont entre Bédié et  Ouattara », titre à ce propos Le Patriote quand Soir Info entonne un  autre son de cloche.              « Les recevant à Daoukro, Bédié  refroidit les chefs du grand Sud venus négocier un rapprochement avec  Ouattara », placarde à ce sujet le confrère. 


Mission  des chefs traditionnels du Sud à Daoukro : « Bédié crache encore ses 4  vérités à Ouattara », reprend Le Quotidien d’Abidjan à côté de Le Temps  qui affirme que les émissaires de Ouattara ont été « éconduits » par  Henri Konan Bédié après être « allés faire la cour au PDCI, pour son  retour au RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et  la paix). 

« Avez-vous rappelé à Ouattara mes  sacrifices pour la paix en Côte d’Ivoire ?», a demandé le président  Bédié aux chefs du Sud, selon Le Nouveau Réveil. Ce qui fait écrire à  L’Inter que Bédié « coince » les chefs traditionnels en faisant des  révélations sur les tenants du pouvoir qui « se permettent tout ». 

Pour  sa part, Le Mandat estime que Bédié « grille » ainsi une carte pour la  réconciliation en Côte d’Ivoire, là où Le Jour Plus marque son  étonnement face à un Bédié qui pose « d’étranges conditions pour la paix  », en tentant de couvrir les malversations d’Akossi Bendjo à la mairie  du Plateau. 


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut