International › APA

Feu Mbaye Ndoye, à la base des « avancées » de la fédération sénégalaise de football (président)

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Me Augustin Senghor a déclaré que son prédécesseur Mbaye Ndoye, décédé samedi matin à Dakar, a « laissé une marque indélébile » pour avoir particulièrement été à la base des « avancées énormes » de cette fédération qu’il a dirigée entre 2005 et 2008.« Aujourd’hui à la fédération, les avancées énormes que nous avons eues, on le doit à Mbaye Ndoye et à sa génération parce qu’ils ont su jeter les bases du renouveau du football sénégalais », a dit Me Senghor, lors de la cérémonie de levée du corps de l’ancien président de l’AS Douanes (club sénégalais).

Inhumé dimanche soir à Rufisque en présence d’une grande foule, le défunt douanier ne saurait mériter mieux pour aller à sa dernière demeure, a laissé entendre Augustin Senghor, interrogé par le quotidien spécialisé Stades dans son édition du jour.

« Ce qu’on a vu aujourd’hui dans le quartier de Diokoul (à Rufisque) permet de mesurer la dimension de cet homme. Dans la substance de l’individu ce qui est plus important, c’est le côté humain. Il a su, pendant toute sa carrière professionnelle et sportive, tisser des liens forts avec l’ensemble des composantes », a-t-il témoigné.


« Partout où il est passé, il a laissé une marque indélébile. Quand on prend l’exemple de la Douane au niveau local, il a su la porter au niveau de référence nationale », a poursuivi le président de la FSF, élu en 2009 à la tête cette instance à la fin du mandat du Comité de normalisation du football sénégalais, installé au lendemain d’un contexte morose du football sénégalais (grève des clubs, débâcle des Lions à la CAN au Ghana) et qui avait mené à la démission de feu Mbaye Ndoye.

Toutefois, ce dernier « me prodiguait des conseils très importants. Même lors des AG (Assemblées générales), il était là alors que sa santé déclinait », s’est tristement rappelé Augustin Senghor.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut