International › APA

Finance, Can et politique en couverture des journaux camerounais

Pas d'image

La crise des devises, dénoncée par le patronat, est à l’affiche des journaux camerounais parus mercredi, qui se penchent également sur les médiocres prestations de la sélection de football à la Coupe d’Afrique des nations (Can) égyptienne dans un climat politique plutôt tendu.Le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), pour juguler la situation d’extrême gravité de pénurie des devises dans le pays, vient de demander au gouvernement la suspension temporaire de l’importation de certains produits plus ou moins essentiels, d’accorder la priorité au paiement des importations de produits et services essentiels et des secteurs stratégiques, alerte le quotidien de langue anglaise The Guardian Post.

Sans devises, les entreprises sont à l’agonie, explique, dans les colonnes de Le Messager, le secrétaire exécutif de l’institution patronale, Alain Blaise Batongué. Le débat sur la pénurie des devises fait rage, avec des conséquences qui asphyxient déjà la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), acquiesce Repères.

Quelques pages plus loin, et c’est l’économiste Dieudonné Essomba qui recadre vertement le patronat dont les membres, selon lui, avaient jusqu’ici pris l’habitude de faire débloquer de grosses sommes en crédit dans les banques pour importer des produits livrer à leurs clients, alors que d’autres prenaient des crédits pour soutenir leurs appareils de production dont la majorité des intrants étaient importés.

Ceux-là importent tout au lieu de produire sur place, dénonce-t-il. Et quand bien même ils essayent de produire sur place, leurs appareils de production sont en majorité importés, tout ce qui compte pour eux c’est faire du profit, se moquant royalement de la politique nationale ou même du patriotisme économique.

La preuve que les choses ne sont pas si simples c’est que le Congo-Brazzaville, tacle EcoMatin, a déjà pris la mesure du problème et anticipé l’importation des devises.

Ce qui préoccupe Mutations, par contre, c’est la prestation peu rassurante des «Lions indomptables», champions continentaux en titre et qui, au premier tour de la Can 2019, ont réalisé deux mièvres nuls et une victoire poussive.


La veille, ils ont été particulièrement décevant contre le Bénin (0-0), soupire Le Messager alors qu’InfoMatin évoque les «choix à polémiques» de l’entraîneur hollandais Clarence Seedorf, dont le passé sur un banc de touche laisse planer le doute quant à sa capacité à remporter la Can 2019.

Ce que le quotidien à capitaux publics Cameroon Tribune préfère retenir, c’est que la sélection, bien que 2ème au classement de la poule F, passe en huitièmes et croisera le fer avec le non moins puissant Nigeria.

Pendant ce temps, fait observer Le Messager, le front politique reste agité avec, la veille à l’Assemblée nationale, un mouvement d’humeur des élus du Front social démocratique (Sdf, opposition) protestant contre le vote, au forceps, d’une loi réformant la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (Cndhl).

Ces députés, renchérit Le Jour, ne se sont pas contentés de contester ce qu’ils considèrent comme une tentative de reprise en main d’un organisme ; ils ont claqué la porte de l’hémicycle, pour ne pas avoir à cautionner ce qu’ils considèrent comme une imposture.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut