International › APA

FOMAHDU2 : Macky Sall pour la révision des politiques africaines d’habitat

Le président sénégalais, Macky Sall a plaidé, mardi à Dakar, pour une révision des politiques de l’Habitat en Afrique afin de faire face à l’urbanisation fulgurante et aux déséquilibres (économiques, sociaux, écologiques, …) engendrés par ce phénomène qui menace la sécurité et la stabilité sociale des citoyens africains.« Face à ces bouleversements, repenser notre façon de planifier, de construire, de gérer et de vivre nos espaces urbains n’est plus une option, mais un impératif », a notamment déclaré le chef de l’Etat sénégalais, qui présidait l’ouverture du 2ème Forum ministériel africain sur l’habitat et le développement urbain (FOMAHDU2) qui se tient du 16 au 17 octobre 2018 à Dakar.

A ce titre, le président Sall a estimé que l’Afrique doit apporter des réponses appropriées aux défis majeurs des villes que sont entre autres la sécurité, l’emploi, la mobilité, la connectivité, la résilience au changement climatique, l’équité territoriale et l’accès à un logement décent.

Le chef d’Etat a également souligné la nécessité de préserver les espèces et espaces naturels rares et fragiles, notamment la mangrove dans les îles du Saloum du Sénégal (centre).

Dans ce même ordre d’idées, Macky Sall a insisté sur le besoin de renforcer la mobilisation des moyens humains, techniques et financiers.


Par ailleurs, il a invité les villes africaines à adopter un modèle de gouvernance multisectorielle et multi-niveaux, pouvant favoriser la pleine implication des citoyens ainsi que les différents acteurs du développement des villes.

Le président Sall s’est, par la même occasion, réjoui de l’organisation conjointe de ce forum par le Sénégal et le Royaume du Maroc, dont la délégation est conduite par le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri.

Pour le dirigeant sénégalais ainsi, « cela témoigne, s’il en était besoin, de l’excellence des relations séculaires d’amitiés, fraternelles et de coopération entre le Sénégal et le Royaume du Maroc », deux pays dont la coopération bilatérale constitue « un exemple de coopération sud-sud » et devrait être cité partout dans le monde.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut