International › APA

Football : «Kamara Ibrahim ne sera pas un sélectionneur au rabais » (Sidy Diallo, Pdt de la FIF)

Le Président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Augustin Sidy Diallo a déclaré, jeudi, lors de la première conférence de presse du nouveau coach des Eléphants, Kamara Ibrahim, que celui-ci ne sera pas «un sélectionneur au rabais ».Pour le président Sidy Diallo, c’est le « bon  moment pour Kamara Ibrahim » de prendre les rênes de la sélection A. « Kamara bénéficiera de tous les moyens que ses prédécesseurs à la tête de l’encadrement technique des Eléphants. Il ne sera pas un sélectionneur au rabais. Il aura le salaire de sa fonction », a dit M. Diallo en guise d’introduction de la conférence de presse de son sélectionneur.

Selon lui, la somme de l’expérience personnelle de M. Kamara (vainqueur de la CAN U 17 en 2013) et celle acquise auprès de trois sélectionneurs dont il était l’adjoint (Sabri Lamouchy, Hervé Renard et Michel Dussuyer) sont « des atouts » pour mener cette mission.

Pour le nouveau sélectionneur, sa nomination est un « véritable challenge » eu égard aux objectifs qui lui sont assignés. « Il s’agit de qualifier les Eléphants pour la prochaine coupe d’Afrique des nations 2019 au Cameroun et remporter celle de 2021 à domicile », a précisé Kamara Ibrahim selon qui « les valeurs d’engagement, de servir le pays » seront les clés de voûte de sa mission.

« Le groupe passe avant les individualités. Le joueur sélectionné doit comprendre quand on vient en sélection, ce n’est pas pour un match mais pour la nation, pour honorer le drapeau national », a-t-il, également souligné.

 Kamara Ibrahim a annoncé une tournée internationale pour « rencontrer tous les joueurs susceptibles de jouer en sélection » pour échanger avec eux « sur leur engagement et leur motivation » à porter la tunique nationale.


« Je n’exclurai personne. J’ai besoin d’avoir une équipe renfermée de grands égos pour mener cette mission. Mais je ne ferai pas non plus de police » a averti coach Kamara dont la principale condition était le respect de sa liberté dans le travail.

« La première condition que j’ai posée est d’avoir une liberté totale dans le choix de mes hommes. Là-dessus, la FIF est d’accord avec moi » a indiqué Kamara Ibrahim.

Ancien défenseur du Stade d’Abidjan et de l’Africa Sports, il a tenté une petite carrière en France avant de poursuivre des études d’entraîneur.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut