International › APA

G5 Sahel et religion au menu des quotidiens burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce lundi traitent de l’actualité nationale marquée par le pèlerinage diocésain qui a eu lieu la veille à Yagma à quelques encablures de Ouagadougou, sans oublier la rencontre du G5 Sahel qu’abrite la capitale burkinabè.«G5 Sahel: Pour une montée en puissance de la force conjointe», barre à sa Une, le quotidien à capitaux publics Sidwaya, informant que les ministres de la Défense des pays du G5 Sahel se sont réunis le samedi à Ouagadougou, en prélude à la conférence des chefs d’Etat prévue demain mardi.

Selon Sidwaya, destinée aux échanges et à l’orientation de la marche de l’espace dans son volet sécuritaire, la rencontre de Ouagadougou a permis au Niger qui achève son mandat, de faire son bilan.

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, arbore : «Bilan du G5 Sahel 2018 : C’est bon mais ce n’est pas arrivé».

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés, il affiche : «Conseil des ministres du G5 Sahel : Comme si de rien n’était…». 

Le journal fait observer qu’avant de passer le relais aux chefs d’Etat qui se retrouveront, demain 5 février, le Conseil des ministres du G5 Sahel s’est réuni hier dans la salle de conférence de Ouaga2000 pour entériner les propositions des experts.

Dans chronique du jour, L’Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso, titre : «G5 Sahel, une force à la recherche de sa force».


De son côté, Le Pays, autre quotidien privé, rapporte les propos du général Mauritanien, Hanena Ould Sidi, commandant de la Force conjointe qui dit qu’«au Burkina, les actes terroristes se déroulent en dehors de la zone d’action de la Force conjointe». 

Le même journal revenant du le pèlerinage diocésain déroulé la veille à Ouagadougou, met en exergue : «Lutte contre l’insécurité au Burkina Faso : A Yagma, les fidèles catholiques ont imploré l’intercession de la Vierge Marie». 

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso écrit «Pèlerinage diocésain 2019 : la joie et les peines du peuple portées en prières», là où L’Observateur Paalga, parle de «La paix, leitmotiv pour le Burkina». 

Sidwaya, à son tour, parle d’«invocation pour la paix au Burkina Faso», rapportant que pour la paix au Burkina Faso, «le cardinal Philippe Ouédraogo (Archevêque de Ouagadougou) et Mgr Philippe Ballot (évêque de Chambéry en France), ont lâché deux colombes blanches, symbole universel de la paix».


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut