International › APA

Ghana : libération sous caution refusée aux présumés putschistes

Le tribunal de grande instance du Ghana a refusé, lundi, la libération sous caution de Benjamin Agordzo, commissaire de police adjoint, qui doit être jugé pour son implication dans le complot présumé visant à déstabiliser le pays.Selon le tribunal, sa demande est prématurée en raison du fait que les enquêtes sont toujours en cours.

Le juge, George Buadi a déclaré que la position d’officier supérieur de police du requérant pourrait influencer les enquêtes en cours.

Cette décision fait suite à une requête déposée par des avocats du commissaire de police adjoint Agordzo, sous la direction de Martin Kpebu, qui a fait valoir que leur client pouvait bénéficier d’une libération sous caution en attendant le procès, conformément à la loi.

Agordzo est accusé d’implication et de contribution présumée au groupe « Take Action Ghana » qui, selon le gouvernement, a monté un complot détaillé pour déstabiliser le pays.


Sept autres personnes, dont le Dr. Frederick Yao Mac-Palm, directeur général du Citadel Hospital d’Alajo, sont en détention dans le cadre de la même affaire.

Le rapport de Citi FM, publié lundi, indique que le tribunal a rejeté la semaine dernière une autre demande de libération sous caution présentée par les sept accusés qui font face à un procès pour complot présumé visant à renverser le gouvernement.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut