International › APA

Grogne sociale et politique, sujets dominants dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, reçus vendredi à APA, traitent principalement de la marche du collectif Ño lank (Nous refusons, en langue wolof) pour notamment la libération de Guy Marius Sagna et les remous au sein de la coalition Macky 2012.Sud Quotidien fait savoir que « Ño lank se délocalise sur l’avenue Cheikh Anta Diop (de Dakar). De l’avis de ce journal, sa marche, prévue aujourd’hui de 15h à 18h, s’annonce comme un test grandeur nature.

Selon Le Quotidien, « libérer Guy Marius Sagna et lutter contre la hausse du prix de l’électricité sont les deux revendications du collectif Ño lank ». Poursuivant dans ce journal, les leaders du mouvement soutiennent : « Si l’Etat veut lutter contre la hausse du prix de l’électricité, il ne doit pas continuer à entretenir sa clientèle politique à travers des institutions inutiles comme le HCCT (Haut Conseil des Collectivités Territoriales), le CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental), la CNDT (Commission Nationale du Dialogue des Territoires) ainsi que les ministres conseillers et chargés de mission qui ne sont d’aucune utilité ».

De son côté, L’AS note que Ño lank espère mobiliser « une marée humaine ». Face à la presse, hier jeudi, les membres du collectif ont ainsi invité les populations à se (venir) massivement en vue d’établir un rapport de force avec les autorités, rapporte ce quotidien.

WalfQuotidien informe que « l’autorité a décidé de mettre de l’eau dans son vin en autorisant la marche du collectif ». Dans ce journal, Macky Sall, le président de la République déclare que «  l’exercice des libertés publiques est garanti et ne souffre d’aucune limitation, sauf nécessité de prévenir les risques de trouble à l’ordre public, de garantir la libre circulation des personnes et de leurs biens et d’assurer la sécurité. En réalité, l’autorisation est la règle, l’interdiction l’exception ».

EnQuête se fait l’écho de la déclaration du chef de l’Etat selon qui, « vouloir (organiser une marche) sur l’avenue Roume ou même la place de l’indépendance n’est ni plus ni moins que vouloir troubler l’ordre public ».


Les animateurs de la plateforme Ño lank, cités par Vox Populi, soulignent que « Guy Marius Sagna a toujours sacrifié sa liberté et son bonheur d’être avec sa famille, le droit de celle-ci de profiter de sa présence, pour porter le combat des opprimés, des faibles, des Sénégalais, des Africains… ».

Sur un tout autre sujet, EnQuête indique que « la coalition Macky 2012 traverse une crise de leadership. Et le courant ne passe plus entre le coordonnateur Me Moussa Diop et la vice-coordonnatrice Adji Mbergane Kanouté ».

Pour sa part, WalfQuotidien renseigne qu’ « il y a trois jours, Me Moussa Diop annonçait l’exclusion de Mohamed Diagne et d’Adji Mbergane Kanouté pour activités fractionnistes. Hier, les deux exclus ont, à leur tour, suspendu Me Moussa Diop de son poste de coordonnateur de la coalition Macky 2012 »


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 02.04.2019

Safari dans le parc de Niokolo Koba

330 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, 60 espèces de poissons et 36 espèces de reptiles peuplent ce parc; et c’est bien, ce qui en…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut