International › APA

Guinée : A l’enterrement d’un manifestant, l’opposition durcit le ton

Le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo a appelé, vendredi après-midi, ses militants à poursuivre le combat contre le président Alpha Condé et son régime.« Nous sommes dans un régime impitoyable qui tue ses citoyens. Il faut qu’on continue à lutter pour faire partir Alpha Condé, parce qu’il n’est pas digne de la fonction présidentielle », a appelé M. Diallo, lors de l’inhumation cimetière de Bambéto du jeune El hadj Ibrahima Bah, militant de l’UFDG tué mardi dernier lors d’une manifestation de l’opposition dans le cadre de ses journées ville morte.

Ibrahima Bah est la 96ème victime des manifestations politiques de l’opposition à Conakry sous l’ère Alpha Condé, a décompté Cellou Dalein Diallo. Tout en priant pour le repos de l’âme des victimes, il a déclaré: « Nous voulons un président de tous les Guinéens qui assure la sécurité et la fraternité du peuple de Guinée ».

Juste après l’enterrement de Bah, des accrochages ont été enregistrés entre militants de l’opposition et forces de sécurité à Bambéto.


Quelques heures avant l’inhumation, l’opposition s’était réunie en plénière, au cours de laquelle elle a appelé ses militants à une marche pacifique le mardi 23 octobre 2018 sur l’autoroute Fidel Castro pour dénoncer « l’opacité » dans l’installation des conseillers communaux.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut