International › APA

Guinée-Bissau : arrestation de syndicalistes accusés d’avoir « été corrompus » par le président Vaz

La police judiciaire (PJ) bissau-guinéenne a procédé, mardi à Bissau, à l’arrestation de quatre leaders syndicaux, notamment trois agents de l’éducation et un de la santé publique « tous soupçonnés d’avoir été corrompus par José Mario Vaz », le président du pays.Lauriano Pereira du syndicat démocratique des professeurs (SINDEPROF), Malam Li du syndicat national des professeurs (SINAPROF), Domingos Sami du syndicat des travailleurs de la santé (STS) et l’ancien porte-parole du SINAPROF, Eusebius Có ont tous été interpellés mardi après-midi dans la capitale bissau-guinéenne après l’accusation de « corrompus » qui pèsent sur eux.

Selon nos sources, la PJ veut savoir les raisons qui ont conduit le président de la République, José Mario Vaz, à remettre des véhicules à trois dirigeants syndicaux, le 27 Janvier 2017.

En revanche, certains d’entre eux ont déclaré lors d’une conférence de presse que les véhicules qu’ils avaient reçus représentaient un soutien de l’actuel chef de l’Etat lors de la dernière présidentielle de 2014, qui a consacré l’élection de José Mário Vaz.


Par ailleurs, les quatre dirigeants syndicaux vont subir leur premier interrogatoire ce mercredi devant la cour, rapporte la PJ.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut