InternationalAPA




Guinée-Bissau : vers un vote de confiance pour lever les sanctions contre des officiers

Le président bissau-guinéen, José Mário Vaz a demandé, lundi à Bissau, à l'occasion de la célébration du 45ème anniversaire de…

Le président bissau-guinéen, José Mário Vaz a demandé, lundi à Bissau, à l’occasion de la célébration du 45ème anniversaire de l’accession de son pays à l’indépendance, un vote de confiance pour lever les sanctions imposées à certains officiers, estimant que ces derniers «ne constituent plus une menace pour notre peuple ou pour la paix ».« Nos militaires méritent cette attention particulière car, ils ont réussi à faire taire les armes dans la patrie d’Amilcar Cabral et ont permis à la législature d’arriver, pour la première fois dans l’histoire de la démocratie guinéenne, à arriver à son terme malgré la crise politico-parlementaire », a notamment dit le chef de l’Etat.

Il a invité ainsi la communauté internationale à analyser attentivement le comportement des forces de défenses et de sécurité « qui assument désormais leur rôle de républicain ».

José Mário Vaz a par ailleurs rendu hommage aux forces armées et à leur chef, le général Biague Na Tam, chef d’état-major général des forces armées qui, d’après lui, n’a jamais hésité à défendre son pays et son peuple « malgré de fortes pressions », respectant ainsi la constitution et les lois de la république.