International › APA

Guinée : le PM invite les enseignants à se comporter en « responsables »

Le Premier ministre guinéen, Dr Ibrahima Kassory Fofana, s’est dit, lundi à Conakry, toujours ouvert à la négociation avec les enseignants grévistes, à condition toutefois, a-t-il souligné, que ces derniers se montrent « responsables » en sachant qu’ils risquent de voir leurs salaires gelés s’ils persistent dans leur mouvement de boycott des classes.« Ou on fait le terrorisme syndicale ou on fait du syndicalisme responsable. Avec le syndicalisme responsable, mon gouvernement est prêt à négocier », a notamment déclaré le Premier ministre à travers les ondes d’une radio locale.

Concernant l’augmentation des salaires qu’exige le SLEEG, le Premier ministre s’est montré ferme en martelant que « même en 2020, il ne peut pas y avoir d’augmentation ». Le SLEEG réclame pour ses membres un salaire de base de 8 000 000 de francs guinéens.

Insistant sur le rejet de toute augmentation de salaire, Dr Kassory Fofana a fait savoir que « ne seront payés que ceux qui ont travaillé. Et c’est la loi qui le dit ».


Réagissant à cette sortie, le chargé de communication du SLECG, Mohamed Bangoura, a convoqué la loi portant statut général du fonctionnaire pour réfuter toute idée de gel du salaire d’un gréviste. « Dans aucun article, il n’est mentionné qu’un fonctionnaire qui fait la grève doit voir son salaire gelé », a-t-il souligné.

Cette déclaration du Premier ministre et la réponse des enseignants et chercheurs confirment le dialogue de sourd entre les grévistes et le gouvernement depuis le 3 octobre dernier, date du déclenchement du mouvement d’humeur.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut