International › AFP

Guinée: référendum sur un changement de Constitution fixé au 1er mars

Le président guinéen Alpha Condé a fixé au 1er mars la tenue d’un référendum constitutionnel, malgré l’intense contestation contre ce que l’opposition dénonce comme une manoeuvre de sa part pour briguer un troisième mandat fin 2020.

Lu sur les médias d’Etat – télévision et radios -, le décret signé mardi par le président Condé affirme qu’un « référendum constitutionnel sera organisé le dimanche 1er mars 2020 ». « Le corps électoral est convoqué le même jour pour les scrutins législatifs et référendaire », ajoute le texte.

Lundi soir, un autre décret du chef de l’Etat avait annoncé que les élections législatives prévues le 16 février étaient reportées au 1er mars.

L’annonce de la date du référendum, attendue depuis des semaines, risque d’accroître les tensions déjà vives dans ce pays de 13 millions d’habitants, pauvre malgré d’importants ressources minières.

La Guinée est le théâtre depuis mi-octobre de protestations contre le projet prêté de longue date au président, élu en 2010 et réélu en 2015, de chercher à se succéder fin 2020.

L’actuelle Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels.


L’avant-projet de nouvelle Constitution divulgué en décembre maintient cette limite. Mais l’opposition soupçonne que l’adoption d’une nouvelle Constitution serve à M. Condé de prétexte pour remettre son compteur présidentiel à zéro.

M. Condé garde le silence sur ses intentions. Mais l’éventualité d’un troisième mandat a fait descendre à plusieurs reprises dans la rue des dizaines, voire des centaines de milliers de Guinéens à l’appel d’un collectif de partis d’opposition, de syndicats et de membres de la société civile.

Le mouvement a été plusieurs fois durement réprimé et s’est accompagné de troubles à travers le pays. Au moins 28 civils et un gendarme ont été tués depuis mi-octobre.

Opposant historique qui connut l’exil et la prison, M. Condé, 81 ans, a été le premier président démocratiquement élu en 2010. Son avènement a marqué l’instauration d’un gouvernement civil après des décennies de régimes autoritaires et militaires. L’opposition dénonce toutefois une dérive « dictatoriale » de sa part.


0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

L’Info en continu
  • Sénégal
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
Bon plan
Publié le 06.05.2021

Le village artisanal de Saly

Situé au centre ville de la commune de Saly, le village artisanal a été fondé en 1981. Il comprend 120 magasins regroupés dans une cour…

Lire la suite
Recevez toute l’actualité

Inscrivez-vous à la Newsletter de www.journaldusenegal.com et recevez gratuitement toute l’actualité

Agenda
  • Il n'y a aucun évènements à venir.
Voir tout l’agenda
Retour en haut