International › APA

Handball: Deux finales Egypto-égytiennes et angolo-angolaises à Abidjan

La finale masculine de la Coupe d’Afrique des clubs opposera, dimanche, le Zamalek à Al Ahly, deux clubs égyptiens qui ont sorti, respectivement en 1/2 finale, JSK de la RD Congo (30-25) et Gsp d’Algérie (27-20), chez les Dames, Petro et Agostino d’Angola ont validé leurs tickets pour la finale face aux FAP du Cameroun (24-16) et à Abo Sport (22-13).Deux finales 100% égyptiennes et angolaises. On ne pouvait rêver  mieux pour cette 40è édition de la coupe d’Afrique des clubs. Tant ces  quatre équipes ont plané sur la compétition.

Chez  les hommes, en 1ère demi-finale, le champion en titre, le Zamalek du  Caire a imposé son jeu d’entrée pour marquer son territoire et  s’ouvrir la voie d’une seconde finale d’affilée. 

A la fin du match où les Congolais n’ont  en aucun moment contesté la suprématie des tenants du titre, le Zamalek  s’est imposé logiquement (30-25) pour retrouver en finale le frère-  ennemi, Al Ahly d’Égypte, facile vainqueur des voisins et tendres  algériens du Gsp (27-20).

Zamalek-Al Ahly,  pour la finale de dimanche, c’est le sommet du handball africain au  niveau des clubs. Al Ahly, vainqueur de l’épreuve en 2016 entend  repartir des bords de la lagune Ebrié avec le trophée que détient en ce  moment, son adversaire du jour, le Zamalek en quête d’un doublé. Ce  match ne manquera pas de piment. 


Chez les  Dames, les Angolaises ont déroulé en matches de groupes avant de  surclasser les différents adversaires en élimination directe.

A  la salle Polyvalente du Palais des Sports, la véloce et puissante  Natalia Maria et Primero Agosto, après un début difficile face à la  vivacité des joueuses d’Abo Sport qui mènent  jusqu’à la 20è minute  (7-5) prennent le contrôle des opérations, pour aller à la pause avec  sur le score de 11-10.

A la reprise, les  Angolaises ayant senti les intentions de l’adversaire, haussent son niveau pour mener successivement, 14-11(5è mn), 15-12 (10è), 17-13(15è),  19-13 (20è), 21-13 (25è), terminant la route en roues libres  (22-13).  Comme Abo Sport, les Forces armées et police (FAP) du Cameroun n’ont pas fait le  poids devant le Petro de Luanda (16-24).



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut